Vers le site du rôdeur Forums du rÔdeur et de The Prizenarnumber6
Centre d'échange sur la série "Le Prisonnier"
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Premieres impressions sur le remake 2009
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums du rÔdeur et de The Prizenarnumber6 Index du Forum -> Vous en pensez quoi ?
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
PHIL
Conducteur de taxi
Conducteur de taxi


Inscrit le: 22 Juin 2005
Messages: 155

MessagePosté le: 24 Fév 2010 14:48    Sujet du message: Répondre en citant

Tout a fait d'accord !
la version 2009 est axée sur notre époque.
Et là, elle frappe souvent juste !
Elle tourne autour d'un type paumé, qui cherche sa place tout simplement dans la société. Comme beaucoup d'entre nous. On n'est plus ici dans la caricature, comme on pouvait l'être en 1967. Plus question ici de changer quoique ce soit vraiment... Le temps des révolutionnaires (qui n'ont, en fait, pas changé grand chose non plus) est fini...
Si effectivement le remake perd en dialogue percutant, cette nouvelle version gagne en revanche en ambiance et en émotion. L'évasion devient visuelle : l'image de l'ancre, du bateau et finalement de l'océan en plein desert, cette sensation de vent (dans les cheveux, dans les palmiers), de chaleur et de lumière.
_________________
http://the-night-mirror.blogspot.com/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
oscar
Majordome
Majordome


Inscrit le: 05 Juil 2005
Messages: 494

MessagePosté le: 24 Fév 2010 17:18    Sujet du message: Répondre en citant

PHIL ton analyse est excellente dans les moindres détails.
On voit que tu es un passionné du concept du scénario
.

PHIL écrit :
Tout a fait d'accord !
la version 2009 est axée sur notre époque.
Et là, elle frappe souvent juste !


OSCAR REPOND :
Qu’est-ce qu’on n’a ?
Deux tours en transparentes fantomatiques dans un horizon ensablé.
Que veux dire cet élément dans le scénario ?
Ensuite on n’a remplacé la surveillance par les basic caméra par de la fibres optique.
Encore une allusion à internet… modernisme oblige, comme
l’écran tactile plat de l’ordinateur portable de surveillance du numéro 2…

PHIL écrit :
Elle tourne autour d'un type paumé, qui cherche sa place tout simplement dans la société. Comme beaucoup d'entre nous. On n'est plus ici dans la caricature, comme on pouvait l'être en 1967. Plus question ici de changer quoique ce soit vraiment... Le temps des révolutionnaires (qui n'ont, en fait, pas changé grande chose non plus) est fini...

OSCAR REPOND :
Cette nouvelle version bascule sur la psychologie tourmentée des personnages.
Il y a ceux qui ne voient rien…
Et les « rêveurs » qui ont des souvenirs récurrents d’une autre vie…
Mais rien n’indique, pourquoi qu'ils sont dans un village en plein désert.
En savent-ils de trop sur les multinationales qui dirigent le monde?
Où des laboratoires pharmaceutiques qui droguent la population mondiale ?

Les nouveaux révolutionnaires sont mort-nés avec l’apparition des nombreux hochets technologiques qui occupent leurs esprits stérilisés et infantilisés.

Pourquoi ce village ?
Seul le vieux singe numéro 2 semble avoir des certitudes formelles sur le passé, le présent et les craintes de l’avenir…

Le numéro 6 mollement récalcitrant veut tout savoir !!!
Son traitement de reconditionnement n’a guère d’efficacité…
A moins de le manipuler par le démon midi…

PHIL écrit :
Si effectivement le remake perd en dialogue percutant, cette nouvelle version gagne en revanche en ambiance et en émotion. L'évasion devient visuelle : l'image de l'ancre, du bateau et finalement de l'océan en plein désert, cette sensation de vent (dans les cheveux, dans les palmiers), de chaleur et de lumière.

OSCAR REPOND :
Pour conclure : voila une série qui veut nous vendre du sable dans le désert avec un scénario à trous…comme une partie de golf.

Est-ce des trous « aspirants » pour tous ceux qui ont encore un grain de folie de liberté ?
Personnellement, je ne serais le dire …
Avec un peu chance, le numéro 2 va nous faire des révélations dans le dernier épisode.

Voila mon cher PHIL cette série à le mérite d’existée.

La seule différence avec celle de Patrick McGoohan c’est qu’on restait sur « sa faim » car trop copieuse, on avait droit au fromage et dessert…

La nouvelle série : on reste sur faim par manque de consistance dans son plat principal.
Ni fromage (sauf ceux des critiques) mais nous avons le désert
.

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
number29
Démissionnaire
Démissionnaire


Inscrit le: 27 Fév 2010
Messages: 1
Localisation: Paris

MessagePosté le: 27 Fév 2010 18:39    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

Pour moi, quelle déception !
D'abord, il était impossible de le faire ailleurs qu'à Portmeirion. Je ne sais pas ce que c'est que ce village perdu dans les sables, avec ces villas en béton toutes identiques. A Portmeirion, il n'y avait rien d'identique. C'était une découverte partout.

Je ne retrouve pas non plus cette espèce de folie qui prenait tous ces habitants et les rendait infantiles. Et puis, comment remplacer Patrick Mc Goohan?
Je suis peut-être vieux jeu, je n'ai peut être pas compris le nouveau message (avais-je seulement compris l'ancien ?).
Heureusement, il me reste mes DVD des 17 épisodes que je continue à regarder au grès de mon humeur.
_________________
Number 29
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
oscar
Majordome
Majordome


Inscrit le: 05 Juil 2005
Messages: 494

MessagePosté le: 02 Mar 2010 14:49    Sujet du message: Répondre en citant

La nouvelle série du Prisonnier suite et fin !

Bonjour les numéros!

J’ai vu les 6 épisodes de la nouvelle série du prisonnier.
Les deux derniers épisodes sont plus passionnants, que les 4 premiers.

En résumé, si j’ai bien compris le numéro 6 était une sorte d' analyste sur le comportement psychologique des individus dans notre société.

Le prisonnier aurait découvert plusieurs niveaux de subconscient dans le cerveau humain.

Le N°6 fait un rapport détaillé à ses supérieurs qui dirigent une grande filiale informatique.

Question:
Le village : représentait-il une zone particulière du subconscient ?
Le village est-il « un avatar virtuel ? »
Personnellement, je ne serais le dire…


Quelle est la vraie réalité : « le monde où le village balisé comme des cônes de Lubeck (petites maisons au toit triangulaire) dans le sable du désert ? »

Où des trous inquiétant se forment sur le sol sablonneux comme des coupures virtuelles dans le temps restant d’un sablier de vie.

Tout semble a effet éphé-mère comme dans le film Matrix.

Il est aussi question « d’élu » de l’homme providentiel gardien officiel, d’un segment d’humanité à l’essai, pour une tentative de vie collective façon « meilleur des mondes ».

Le symbole de la première série était « La grande roue motrice d’un vélo et la petite roue représentant le particularisme du village »

Dans la nouvelle série : le logo a la forme d’un grand immeuble avec cinq piliers, au sommet se trouve le nouveau grand architecte de la franc maçonnerie.
Le numéro 6 convertit part manipulation du numéro 2 et 313 femme amoureuse du prisonnier N°6.

« Cinq piliers d'un immeuble, plus UN nouveau élu : cela fait 6 ! »

Le compte à rebours en direction de notre devenir est enclenché.
Détresse et sublimation pour « le numéro 1 » (dieu) tout impuissant.
Quand « les trous climatiques » vont s’agrandir dans notre monde réel.
oscar
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
syrius
Villageois
Villageois


Inscrit le: 18 Mar 2008
Messages: 92
Localisation: dans son rase mottes

MessagePosté le: 25 Mar 2010 10:37    Sujet du message: Répondre en citant

le rÔdeur a écrit:
Une critique est en ligne sur le site d'Unification :
http://www.unificationfrance.com/spip.php?article8474


Superbe la pub pour la renault 21 , je ne connaisais pas

A+ Wink

serge
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
snarkhunter
Majordome
Majordome


Inscrit le: 11 Oct 2006
Messages: 318
Localisation: quelque part... parfois

MessagePosté le: 28 Mar 2010 09:11    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai finalement acheté le coffret il y a une semaine. Presque "malgré moi", parce que je ne souhaitais pas le faire initialement, ne trouvant guère d'intérêt à la démarche consistant à refaire "la même chose, mais complètement différente" !

J'en ai regardé deux épisodes hier soir et, sans avoir encore rien lu qui soit susceptible de déflorer le suspense, il me semble d'ores et déjà possible d'exprimer mon opinion sur certains points concernant cette série. De ce fait, il est évidemment possible que certaines de mes remarques tombent à plat, parce que relatives à des éléments qui se justifieront ou s'expliqueront plus tard dans le développement de l'intrigue.

La première chose qui m'a littéralement "sauté aux yeux", et même presque choqué, ce sont les emprunts, conscients ou non, à d'autres oeuvres du cinéma ou de la télévision. Et je ne crois pas un instant que la présence de ces éléments dans le récit doive quoi que ce soit à un simple hasard, un concours de circonstances.

1/ Ce "feuilleton débile" qui semble diffusé en permanence m'a aussitôt renvoyé à un autre feuilleton, bien réel cette fois : "Twin Peaks", dans lequel certaines scènes-clés se déroulent en présence d'un téléviseur sur lequel est justement diffusé un faux feuilleton (inventé pour les besoins du scénario) parodie du "soap" presque poussée à son paroxysme. Chez David Lynch, il s'appelait "Invitation To Love". Ici, c'est "Wonkers". Mais le fond, la forme et le but sont sans doute identiques : apporter un contrepoint grotesque et incongru à la relative "violence" des situations du réel qui se manifestent au même moment.

2/ La plage : ce lieu presque idyllique, souvenir comme engrammé dans l'esprit du personnage principal, et qui évoque des instants heureux d'un lointain passé, est emprunté au film "Dark City" (1998, Alex Proyas), dont le héros cherche à atteindre une plage nommée "Shell Beach", pour finalement découvrir qu'elle n'existe que dans les souvenirs fabriqués et implantés dans son esprit. Et que c'est en fait tout le monde dans lequel il croit exister (cela concerne jusqu'à son existence même) qui n'est qu'une gigantesque illusion.


Jusqu'ici, c'est tout ce que j'ai "vu" dans ces deux premiers épisodes, sur ce plan-là.

Mes autres impressions, un peu en vrac...

- ces deux tours jumelles que l'on souhaite "atteindre" (fût-ce au sens littéral et à pied) : sans commentaire !

- les véhicules "rétro" qui semblent les seuls utilisés dans tout le Village : non seulement on n'en voit guère la justification, mais ils ne font, dans l'absolu, que susciter de nombreuses interrogations techniques auxquelles aucune ébauche de réponse n'est apportée. Par exemple :

Entretien et réparation : il faut le trouver, le mécanicien spécialisé "Renault Dauphine", qui dispose encore d'un stock de pièces détachées d'origine pour les maintenir dans un état proche du neuf ! Et il me semble avoir aperçu une "4 CV" également...

Alimentation : pour autant que je le sache, tous ces véhicules roulent à l'essence. Alors, où sont les stations-services ou les pompes, sans parler de l'oléoduc ou la raffinerie qui alimente le Village ?!

- l'ancienne gare perdue au beau milieu du désert : à part la symbolique évidente (gare = train = moyen d'évasion, mais ici inutilisable), je ne vois pas pour l'instant...

- le Rôdeur : là, j'avoue que ça m'a fait un peu "pitié". Puisque ce feuilleton s'appelle "Le Prisonnier", il faut bien qu'on y retrouve des éléments familiers aux amateurs de la première heure. Alors, sans aucune logique ni nécessité, on en reprend l'un des symboles les plus forts et les plus mystérieux, qu'on collera là de façon quasi ridicule. Et, pour bien montrer qu'on est bien dans une réalisation américaine, il sera encore plus gros et plus fort que l'original ! Et, non, ça ne sert strictement à rien, mais on est américains, nom de D... ! A ce propos, mon plus grand étonnement reste qu'on n'ait pas encore aperçu la moindre église ou référence religieuse dans ces deux premiers épisodes...

- la bande-son : là encore (ambiance "politiquement correct" exige), les sonorités tonitruantes, exhubérantes, de l'inoubliable générique composé par Ron Grainer ont totalement disparu au profit d'une musique aseptisée qui m'a aussitôt fait penser au générique de... "Dr House" ("House MD" pour les puristes !). Oui : car, même là, on cherche à nous anesthésier ! Une nouvelle fois, ce n'est pas désagréable, mais on l'oublie aussitôt entendu : jusqu'ici, presque une constante, malheureusement...

Et enfin - et non le moindre - un dernier élément :

- LE MOTIF : la série d'origine posait les enjeux dès le générique d'ouverture. On avait amené le Prisonnier au Village pour lui soutirer des renseignements. Là, rien de tel. Non seulement il n'a aucune idée de l'enchaînement d'événements qui l'a conduit ici, mais personne ne semble réellement intéressé à obtenir quoi que ce soit de sa part. C'est pour le moins surprenant. Donc, si "McGuffin" il y a, je le trouve donc un peu mou du genou !

En résumé : cela se suit sans déplaisir. Mais je trouve aussi que ça manque cruellement d'enjeux cohérents. S'il était seulement question d'enfermer quelqu'un dans un univers étrange, et de voir ce qu'il adviendrait ensuite, on l'avait déjà fait en 1972 à l'ORTF avec la série interrompue "Mycènes, celui qui vient du futur" !!!

J'attends d'avoir regardé les quatre autres épisodes pour préciser mon opinion, qui ne peut qu'évoluer - je l'espère du moins ! - au fur et à mesure des développements scénaristiques attendus.

Un ajout de dernière minute...
Un autre élément m'a surpris, c'est la façon d'oblitérer le monde réel dans la fiction : en effet, on nous présente ici un univers alternatif situé en 2009 (... jusqu'à preuve du contraire), et dans lequel la série de 1967 n'a jamais existé ! Ben, si ! Sans quoi le "héros involontaire" ne pourrait manquer d'établir une comparaison avec les événements de la série originale.

La conclusion s'impose de façon aussi logique qu'immédiate : nous sommes ici en pleine science-fiction, dans un univers alternatif, où l'on ne connaît ni McGoohan, ni le Village ! Il se peut même que la Lotus Seven n'y ait jmais existé. Ni vous. Ni moi.

Et d'ailleurs, ce long message lui-même n'existe pas.
Votre esprit vient d'être manipulé.
Bienvenue dans la Matrice ! Very Happy


Dernière édition par snarkhunter le 23 Mar 2013 18:03, édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Peter Smith
Numéro 2
Numéro 2


Inscrit le: 08 Jan 2009
Messages: 705
Localisation: Le Village

MessagePosté le: 29 Mar 2010 16:09    Sujet du message: Nouveau N°6 Répondre en citant

Tu as raison sur bien des points :

- d'où provient l'essence pour les automobilistes ?

- D'où provient la nourriture ?

- Pourquoi faire un circuit découverte du village à des habitants qui en sont tous natifs et qui, vu la surface des lieux, doivent connaitre le site par coeur ?

On a ce sentiment que les habitants découvrent des choses en permanence : l'océan, les crocodiles, etc.... le font-ils exprès ? Ont-ils subi un lavage de cerveau ? Que cache l'envers du Village ?

Bien des manières de concidérer les choses qui peuvent laisser à penser que cette fiction manque de consistance. Car c'est bien une fiction.... et bien sûr on aimerait quand même qu'elle est un pied dans notre réalité. Mais ces détails non élucidés gâchent-ils l'intrigue dans sa globalité ? J'ai bien mon opinion là dessus, mais comment être formel pour quelque chose qui ne l'est pas.

En tous cas j'apprécie les images qui sont superbes. Si le Jeu d'acteur du N°2 est indéniable, celui du N°6 n'est pas mal non plus. Dans ma démarche je ne cherche pas à comparer l'ancien et le nouveau feuilleton. Le débat pourrait en être incidueux. Alors bien sûr, pour moi-même, je suis le premier à établir un rapport entre les deux séries, mais pour être objectif sur le nouveau Prisonnier je fais abstraction de toute référence au premier.

Pour moi le symbole du Nouveau Village représente une Main : les cinq doigts sérrés face à soit, comme vu lors du premier épisode où un panneau porte le dessin du symbole qui est continué par l'esquisse d'un poignet.
_________________
Be Seeing You
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
snarkhunter
Majordome
Majordome


Inscrit le: 11 Oct 2006
Messages: 318
Localisation: quelque part... parfois

MessagePosté le: 30 Mar 2010 11:25    Sujet du message: Re: Nouveau N°6 Répondre en citant

Peter Smith a écrit:
On a ce sentiment que les habitants découvrent des choses en permanence : l'océan, les crocodiles, etc.... le font-ils exprès ? Ont-ils subi un lavage de cerveau ? Que cache l'envers du Village ?

Bien des manières de concidérer les choses qui peuvent laisser à penser que cette fiction manque de consistance. Car c'est bien une fiction.... et bien sûr on aimerait quand même qu'elle est un pied dans notre réalité. Mais ces détails non élucidés gâchent-ils l'intrigue dans sa globalité ? J'ai bien mon opinion là dessus, mais comment être formel pour quelque chose qui ne l'est pas.

Tu as toi aussi raison. Et je vois (malheureusement) un peu en ce phénomène le "syndrome Lost", cette misérable série étant à mes yeux une forme de perfection dans le ratage total : à trop vouloir en faire, et au mépris absolu du spectateur, on a massacré une idée de départ qui était pourtant prometteuse.

A moindre échelle, puisqu'avec six épisodes seulement (il m'en reste que deux à regarder), c'est un peu le sentiment que j'ai jusqu'ici avec la "version 2009": puisque c'est court, on va entasser un maximum de choses, de questions et de mystères, dont la plupart resteront de toute façon sans réponse : ça fera plus "pro". Ben non, ça ne fait pas "plus pro". Bien au contraire : ça fait surtout "foutage de g...".

Mais ne vendons pas la peau de l'ours avant de l'avoir seulement aperçu. Je réserve une opinion "un peu plus définitive" pour le moment où je connaîtrai l'ensemble de la série. On verra bien...

A très bientôt, donc !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
PHIL
Conducteur de taxi
Conducteur de taxi


Inscrit le: 22 Juin 2005
Messages: 155

MessagePosté le: 01 Avr 2010 09:15    Sujet du message: Répondre en citant

- d'où provient l'essence pour les automobilistes ?

Ben, du même endroit que pour les voitures minimoke de la version de 1967 !

Entretien et réparation : il faut le trouver, le mécanicien spécialisé "Renault Dauphine", qui dispose encore d'un stock de pièces détachées d'origine pour les maintenir dans un état proche du neuf !

C'est vrai : ils auraient du prendre l'aston martin de James bond, mitrailleuses incluses et siege ejectable pour faire plus réaliste... Mais question : qui entretient les helicopteres de la version de 1967 ?

en effet, on nous présente ici un univers alternatif situé en 2009 (... jusqu'à preuve du contraire), et dans lequel la série de 1967 n'a jamais existé !

Cette version de 2009 n'a pas été presentée comme une suite me semble t-il... Une variation sur un même theme...
_________________
http://the-night-mirror.blogspot.com/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Peter Smith
Numéro 2
Numéro 2


Inscrit le: 08 Jan 2009
Messages: 705
Localisation: Le Village

MessagePosté le: 01 Avr 2010 10:43    Sujet du message: Nouveau N°6 Répondre en citant

Dans la version 1967, le prisonnier sait qu'il est contre son gré retenu dans un endroit mystèrieux sur terre. Il le sait et nous le savons.

Dans la nouvelle version il est clairement dit que le N°6 vit dans un unique village et qu'en dehors il n'y a rien d'autre sur terre. On peut donc au début se poser des questions.
_________________
Be Seeing You
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums du rÔdeur et de The Prizenarnumber6 Index du Forum -> Vous en pensez quoi ? Toutes les heures sont au format CET (Europe)
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Page 4 sur 6

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Version Fr réalisée par : 2037 | Traduction par : Hélix

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 26697 / 279