Vers le site du rôdeur Forums du rÔdeur et de The Prizenarnumber6
Centre d'échange sur la série "Le Prisonnier"
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Premieres impressions sur le remake 2009
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums du rÔdeur et de The Prizenarnumber6 Index du Forum -> Vous en pensez quoi ?
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Peter Smith
Numéro 2
Numéro 2


Inscrit le: 08 Jan 2009
Messages: 705
Localisation: Le Village

MessagePosté le: 08 Déc 2009 11:06    Sujet du message: Nouveau N°6 Répondre en citant

Et bien, le moins que l'on puisse dire, c'est que les avis sont partagés. J'ai quand même hâte de voir ce nouveau N°6.
_________________
Be Seeing You
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Peter Smith
Numéro 2
Numéro 2


Inscrit le: 08 Jan 2009
Messages: 705
Localisation: Le Village

MessagePosté le: 14 Déc 2009 13:21    Sujet du message: N°6 Répondre en citant

Bon et bien après avoir visionné le premier épisode du nouveau “Prisonnier“ qu’en penser ?
Pour ma part je ne suis pas un accro des séries américaines. Pour tout dire je n’en regarde aucune. Je n’irai pas jusqu’à dire qu’elles sont les pâles copies les unes sur des autres, mais j’ai autre chose à faire qu’à me gaufrer des héros d’outre-Atlantique. Donc, je ne ferai pas ici de comparaison avec tel ou tel feuilleton US.
Ainsi, ça commence assez fort : l’immensité du désert a remplacé la mer pour isoler les “Villageois“. Il y a toujours les montagnes au loin…. Toujours aussi infranchissables.
Si l’ancien Village avait quelque chose de confiné, ici la grandeur de l’espace carcéral prend une mesure grandiose. L’ancre sans bateau est-elle le reflet d’une évasion impossible ? Est-elle sensée symboliser le bateau en béton aussi immobile qu’elle-même perdu dans ce désert sans fin ?
J’aime assez le comique de situation lors de l’achat de la carte du village : le tout petit “truc“ qui se déplie en un immense “machin“. Tout un symbole. Encore un….
Y a-t-il un parallèle entre le chauffeur de taxi féminin asiatique de la première série avec le taximan “africain“ de la seconde ?
Pour ma part je trouve les dialogues pleins de sous-entendus, et porteurs de messages comme le fameux : « Nous avons tous en nous notre part de culpabilité ». Ok, ce sont un peu des poncifs, mais….
On nous annonce que le N°6 est un ancien employé d’une “agence de contrôle“. Qu’a-t-il donc contrôlé, découvert, sur qui ou quoi…. qui le fasse démissionner ? Est-il lassé par son boulot ?
Effectivement, le N°93 a un petit quelque chose de l’ancien N°6. Tout dans son habitat, ses vêtements nous rappelle l’ancien N°6. Et le dessin de Big Ben…. Ont t-ils recapturé John Drake ? Construit un nouveau Village où ils l’ont placé ?
Le N°2 a un côté “médecin de la mort nazi“ impressionnant. Sa visite dans le bus et la panique qu’elle produit à un côté “mengele qui vient faire son marché“…. De très inquiétant. On sent que le N°2 est conscient de son état et de l’effet qu’il produit. Un despote qui martyrise en toute conscience ses “administrés“, et qui s’en amuse. Il joue avec sa grenade comme un pervers avec son fouet. Son fils ? Symbolise t-il le rejet du père ?
Les contrôleurs/ psychologues/ télépathes jumeaux qui remplacent le personnel assujetti aux caméras a quelque chose de novateur dans le contrôle de la pensée.
Les haut-parleurs qui crachent leur message de “bonne journée“ : ici encore les Villageois n’ont d’autres choix que d’être heureux. Toutes leurs maisons sont semblables. Pas un ne semble être socialement, économiquement au dessus des autres. Un Village idéal pour une population idéalement contrôlée à qui l’on demande d’être satisfaite et heureuse de son sort….
Une seule fois il est demandé au N°6 le pourquoi de sa démission, sans que l’on sache vraiment si cette question est posée intentionnellement ou par pur hasard lors de la discussion.
Les barreaux de la porte de la clinique qui se referment à la fin sur le N°6, entravé et apeuré, sont encore un clin d’œil bienvenu à l’ancienne série. Enfin, un clin d’œil qui a toute sa place dans le déroulement de l’épisode. On y voit le Prisonnier affirmer qu’il est le N°6…. En est-il réellement convaincu ou est ce la peur qui le fait parler ?
Que de questions.
En tous cas ma première impression est bonne.
_________________
Be Seeing You
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
KAR 120C
Briseur de tasses
Briseur de tasses


Inscrit le: 03 Juin 2007
Messages: 5

MessagePosté le: 21 Déc 2009 08:18    Sujet du message: Répondre en citant

Bjr... je viens d'essayer de visionner le 1er episode...et franchement je ne suis pas convaincu...( "le village" tenais une place très importante dans la 1ère série par son architecture très particulière...ici .... vraiment rien de surprenant...)
il est vrai aussi que je fais partie de la génération qui a connu la série originale sur "la 2 ème chaine" fin des années 60....ce qui explique peut-être cela...
Par contre le point positif sera de faire découvrir ou redécouvrir la série originale ainsi que ce superbe site...!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
KAR 120C
Briseur de tasses
Briseur de tasses


Inscrit le: 03 Juin 2007
Messages: 5

MessagePosté le: 21 Déc 2009 08:44    Sujet du message: Re: N°6 Répondre en citant

Peter Smith a écrit:

Effectivement, le N°93 a un petit quelque chose de l’ancien N°6. Tout dans son habitat, ses vêtements nous rappelle l’ancien N°6. Et le dessin de Big Ben…. Ont t-ils recapturé John Drake ?


Tiens ...je ne savais pas que le numéro 6 ( 1ère série) était en fait John Drake ...?? Shocked Laughing Laughing
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Peter Smith
Numéro 2
Numéro 2


Inscrit le: 08 Jan 2009
Messages: 705
Localisation: Le Village

MessagePosté le: 24 Déc 2009 11:47    Sujet du message: N°6 Répondre en citant

Le N°6 est-il John Drake ? Rien n'est dit ouvertement. Je te laisse lire sur ce forum les différents points de vue de chacun. Pour moi c'est : oui, le N°6 est John Drake.... Mais c'est un peu comme pour le dernier épisode où chacun a son point de vue. Après tout rien ne relie directement John au N°6 si ce n'est la continuité d'une série par rapport à l'autre. On sait aussi que PMG aurait voulu que le N°6 soit John Drake, mais que pour une raison de droits la chose ne fut pas dite officielement. Alors.... Si la volonté est là pourquoi la nier. John est le N°6.
Me voilà bien affirmatif pour un personnage de série où tout n'est que sous-entendu et déduction a l'appréciation de chacun.
_________________
Be Seeing You
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
le rOdeur
Homme libre
Homme libre


Inscrit le: 10 Fév 2002
Messages: 2058
Localisation: Le Village

MessagePosté le: 07 Jan 2010 22:26    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai mis le temps, mais j'ai à mon tour pu visionner la série.
Bien que ne connaissant pas Lost, je rejoins en grande partie les propos de Phil, Nunus et Orodromeus : c'est très lent, on se perd dans les flashback (qui n'en sont pas) et les dédoublements de l'histoire, et le n°6 a le charisme d'une huitre.

Cela dit, ne jetons pas le bébé avec l'eau du bain. Il y a beaucoup de choses intéressantes dans tout cela.
- On retrouve un Village en négatif de celui de la série originale : il est en plein désert, là où il était une ile ; les villageois ne savent pas qu'ils sont prisonnier et qu'un monde existe, là où ils se savaient prisonniers ; il semble être figé dans le passé (autos, télés), là où il était futuriste (portes automatiques, téléphone sans fil, vidéo surveillance). Ça ne me gène pas, au contraire : tant qu'à faire un remake, autant se renouveler.
- Le rôdeur aussi est présent, mais numérisé et ayant fait de la gonflette. Même s'il reste toujours aussi terrifiant aux yeux des villageois, il est bien moins omniprésent. Je ne suis pas persuadé qu'une personne n'ayant jamais vu la série d'origine comprenne bien ce que c'est.
- Bien entendu, tout le monde porte un numéro, pas forcément de manière ostentatoire (ce qui ne semble gêner personne) et le Village a un logo sur tous ses produits.
- Le personnage du N°2 est très intéressant. Déjà, il ne change pas à chaque épisode, ce qui permet de lui donner une vrai personnalité. On lui découvre une famille : une femme "léguminisé" et un fils gay (normal, grandir sans sa mère, blabla...) Comment voulez-vous ne pas être méchant avec tout ça ? Smile
- Certains personnages sont développés, comme l'épicier qui est excellent (le gag de la carte est très fort).
- Le tout est très bien filmé et les vues du désert très belles.
- Et bien entendu, on découvre une tonne de clins d'œils à la série d'origine : veste, lavalamp, grand bi, lotus, dialogues...

Mais un bon remake ne se juge pas au nombre de clins d'œils ou à un pourcentage de ressemblance à l'original.
Ce qui manque le plus, c'est une histoire prenante dans laquelle on puisse se retrouver. Et ce n'est hélas pas dans le N°6 qu'on arrive à s'identifier. Il "joue" si bien le perdant que ça en est lassant ! Il est tellement "crédible" quand il est en colère que ça en est risible ! La faute au scénario ? A l'acteur ? Aux deux ? Probablement.
En revanche, le N°2 est vraiment le personnage sur lequel repose la série. Un comble, non ?

Les questions de la première série ont-elles des réponses dans celle-ci ? Hélas oui...
Pourquoi a-t-il démissionné ? Pour avoir une promo dans sa société.
Qui est le N°1 ? Bien que ce point soit brièvement évoqué en début de série, il refait son apparition comme un cheveu sur la soupe à 30mn de la fin. "Ah oui au fait : le N°6 est le UN". Mais il finira N°2 ce looser...
Qui contrôle le Village ? Le N°1 voyons !
Le N°6 va-t-il enfin s'échapper ? On sait pas, il a passé 6 épisodes à pleurnicher au lieu d'essayer... Laughing
_________________
Le rÔdeur, fan club du Prisonnier
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un email Visiter le site web du posteur
Alison
Pion
Pion


Inscrit le: 02 Mar 2005
Messages: 41
Localisation: Pentref

MessagePosté le: 07 Jan 2010 22:29    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de visionner l'ensemble de la série et l'impression est mitigée face à une mini-série très inégale, à tous points de vue :

- C'est une excellente idée d'avoir situé le nouveau village en plein désert et dans des paysages qui étouffent par leur étendue, mais la répétition des scènes ensablées devient ennuyeuse.

- L'aspect visuel du village est bien travaillé (logo, taxis, produits, hauts-parleurs, etc.) mais là encore, les alignements de maisons pimpantes toutes identiques ne suscitent aucune surprise, aucun relief et le soleil écrase tout.

- Certains clins d'oeil sont particulièrement réussis (l'achat de la carte dans l'épicerie, l'appartement du n°93, le Grand bi dans le bouge local, le bruit des portes identique à celles du Grand Dôme, le rôdeur dans l'océan, etc.) mais l'esprit est radicalement différent, notamment parce que les villageois ignorent l'existence du monde extérieur.

- Ce qui me frappe le plus cependant, c'est le jeu des acteurs qui est pour le moins variable : n°2 est délicieusement ambigu dans son rôle de méchant aux costumes clairs impeccables, y compris dans ses moments de doute ou de pétage de plomb ; bref, du grand Ian McKellen, juste et charismatique comme on pouvait s'y attendre.

Le n°6 (Jim Caviezel) est malheureusement le plus faiblard dans son jeu : qu'il ait voulu se démarquer de McGoohan est tout à fait louable et même indispensable, mais est-ce une raison pour être aussi peu crédible dans certaines scènes clé ? C'est le cas lorsqu'il crie vengeance devant les grilles du n°2 (ça arrive deux fois), quand il lance sur la plage "Je ne suis pas un numéro, etc." ou encore lors des scènes où il est supposé être mourant. Comment dès lors s'identifier à celui qui est censé être le héros ?

Il est de plus extrêmement passif face à ce qui lui arrive, aux événements et même face au n°2 : paumé (presque) de bout en bout. Il est presque plus convaincant dans ses 2 histoires d'amour, mais il est vrai que ses partenaires jouent bien et que le thème de la manipulation des sentiments est assez bien vu.

Bref, le véritable héros est bien davantage le n°2 que le n°6, ce qui est tout de même très gênant pour un remake du Prisonnier.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jérôme Ayukawa
Numéroté
Numéroté


Inscrit le: 03 Aôu 2006
Messages: 14

MessagePosté le: 30 Jan 2010 18:17    Sujet du message: Répondre en citant

Salut

Ce que je pense de la série Le Prisonnier 2009 (écrit volontairement avant de lire les commentaires précédents sur ce forum)

La première impression est qu’elle est très éloignée de celle de 1967, ce n’est ni un remake, ni une suite mais ce n’est pas pour autant une adaptation-trahison type Mission Impossible, Chapeau Melon ou le dernier film Star Trek. Les deux principaux gimmicks ré-utilisés sont les numéros à la place des noms et le Rôdeur. La série est une nouvelle vision d’une société déshumanisée où l’homme doit renoncer à sa liberté pour obéir et aligner ses pensées. Comme l’originale, elle est d’un genre inclassable et ne ressemble à aucune autre.

Le casting : Impeccable, tous les acteurs et actrices collent parfaitement à leur rôle.

La réalisation : Elle est soignée et originale. On a parfois du mal à suivre les séquences, notamment lors des mélanges entre scène du présent et scène flash-back, mais c’est probablement volontaire pour dérouter le spectateur. Certaines scènes sont malheureusement d’une lenteur ennuyeuse.

Les scénarios : Le concept de la série ne sert plus à créer un miroir de notre société mais à raconter une histoire qui ne prétend à aucune morale. Aucune aventure ne m’a impressionné ou captivé même s’il faut reconnaître les difficultés à écrire pour cette série.

Le village : Le choix de Swakopmund est excellent. Comme Portmeirion, l’endroit est visuellement marquant, sans repère géographique (ou plutôt avec des repères contradictoires). Contrairement à la série de 1967, l’ambiance technologique y est rétro (probablement pour des questions de budget).

Le numéro 1 : Ici, ce n’est pas un mystère vu que la réponse est donnée dans un des épisodes. Moi, ça me plait vu que l’explication est assez proche de celle que je me fais du numéro 1 de la série de 1967.

Jérôme
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mori
Numéro 2
Numéro 2


Inscrit le: 07 Sep 2005
Messages: 946
Localisation: dernier habitant du Village

MessagePosté le: 03 Fév 2010 02:14    Sujet du message: Répondre en citant

je me suis fadé la série en entier ... bon, assez intéressant dans l'ensemble ... mais ce n'est pas un remake ou alors d'une soupe à la menthe et à la panse de brebis d'un Barnaby ...
où est passé le briseur de glace ? métamorphosé en porc ? Laughing
et le trou, où disparaît la fillette, il sert à quoi ?
en revanche, pas mal trouvé le professeur qui ressemble à PMG. "désespoir" ... c'est bien ce qu'un prof lucide peut avoir comme regard sur son rôle auprès des enfants ... et l'impact que peut avoir cette série.
les flashbacks sont casse-noisettes sauf pour donner de l'épaisseur à l'empouponnée questionnante ... aveugle mais la première à dire un prénom, le sien : le prénom est une lubie sociétale, le numéro, notre réalité.
sinon, pas mal de transformer le n° 1 dans le double imaginaire d'Helen barbituriquée et de la rouquine autiste 313 ... un clin d'oeil à J.K. Rowling, peut-être. Razz
six n'est pas un prisonnier qui cherche à s'échapper, il ne cherche pas non plus à comprendre ... il est un abruti qui cherche une promotion, qui l'aura ... il se croira le n° 2 en s'asseyant dans le fauteuil ... mais il n'existe que dans l'imaginaire des deux vrais N° 1



2 : t'as fini de rêvasser ?
Helen : oui ... j'ai fini de jouer au n° 1



6 : quel coin fantastique pour construire un village
313 : je vais crever



6 : où as-tu planqué le fromage ?
Lucy : j'ai oublié le cantal.
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
PHIL
Conducteur de taxi
Conducteur de taxi


Inscrit le: 22 Juin 2005
Messages: 155

MessagePosté le: 04 Fév 2010 09:21    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis assez d'accord avec les remarques de Mori (même si je n'ai pas toujours compris toutes ses interpretations Laughing ).
Ceci dit, cela rejoint un peu le post que j'ai fait "je suis pour". Du moins sur pas mal de points...
Mori pointe l'un des aspects interressant de cette version 2009:
"six n'est pas un prisonnier qui cherche à s'échapper, il ne cherche pas non plus à comprendre ... il est un abruti qui cherche une promotion, qui l'aura ... il se croira le n° 2 en s'asseyant dans le fauteuil ... mais il n'existe que dans l'imaginaire des deux vrais N° 1"
Exact ! C'est là une des grandes differences avec la série d'origine. Et c'est à mon avis très bien ainsi.
La mode des "revolutionnaires" des années 70 est morte depuis longtemps (a-t'elle vraiment vécue d'ailleurs ???). Un type qui s'epoumone avec un porte voix pour crier à la population qu'il est un homme libre, aujourd'hui, cela fait rire dans le meilleurs des cas... Car on sait bien qu'après les beaux discours, le "rebelle" va enfiler son costume cravate. Comme le dit un très beau passage de "il était une fois la révolution" : "les gars qui savent lire dans les livres vont voir ceux qui ne savent pas lire. Ils leur disent de faire la révolution. Puis une fois que s'est fait, ceux qui savent lire dans les livres sont au pouvoir. Et les autres ? Ben, ils sont morts, les pauvres bougres !..."...
Le prisonnier, version 1967, il est bien gentil de tout vouloir changer. Mais a part tout détruire au final pour un résultat en fin de compte nul. On peut même voir dans la version de McGoohan, dans le dernier épisode, une tentation pour le terrorisme "j'fais tout pété !. Et pi les idéalistes, à part emmerder tout le monde, il ne réussissent pas grand chose (rien ?) en définitif...
La version 2009 est plus "réaliste", et comme le dit Mori, le 6 ne se rebelle pas. D'ailleurs, quand il crie qu'il est un homme libre, cela sonne faux ! c'est assez décalé dans cette version, mais le cahier des charges devait impliquer que cela apparaisse...
Le 6 est simplement un homme, comme beaucoup, qui cherche simplement sa place au village, qui rêve d'évasion sans jamais franchir le pas. Sa promotion finale est effectivement sujet à discussion et interpretation...
Mais beaucoup de gens navigue en eaux troubles dans leurs idéaux à ce sujet...
Le prisonnier 2009 est à l'image de son époque. Un choix judicieux.

Concernant les trous noirs, peut être simplement le symbolisme de la mort. "Qu'est ce qu'il y a après..."...

Petit conseil : regardez particulierement la scene à la fin du dernier épisode, celle où 6 se souvient de tout ce qui vient de lui arriver... Beaucoup de choses sont dans cette scene, parfois à la limite de l'image subliminale (l'avion)...
_________________
http://the-night-mirror.blogspot.com/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums du rÔdeur et de The Prizenarnumber6 Index du Forum -> Vous en pensez quoi ? Toutes les heures sont au format CET (Europe)
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Page 2 sur 6

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Version Fr réalisée par : 2037 | Traduction par : Hélix

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 26697 / 279