Vers le site du rôdeur Forums du rÔdeur et de The Prizenarnumber6
Centre d'échange sur la série "Le Prisonnier"
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Mon explication

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums du rÔdeur et de The Prizenarnumber6 Index du Forum -> Qu'est-ce que ça veut dire ?
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
phantoom
Prisonnier
Prisonnier


Inscrit le: 28 Mar 2009
Messages: 22
Localisation: strasbourg

MessagePosté le: 28 Mar 2009 11:05    Sujet du message: Mon explication Répondre en citant

Salut à tous, je suis un super fan de la série, pour moi c’est LA SERIE, après il y a les autres. Je l’ai vue dans les années 70. Ma mère, adepte du hit parade allemand, « Rote Rosen » et j’en passe, disait que c’était pour les fous. Elle avait vu la scène où le numéro 6, couché dans son lit, se fait hypnotiser par une lumière pendant son sommeil. La tête de maman, complètement larguée, craignos le rictus sur les dents. J’ai bien rigolé.
J’ai une copine qui peut pas blairer la série à cause des baskets ringardes comme elle dit de Patrick Mac Goohan. N’empêche, en me baladant dernièrement à Strasbourg, je les ai vues dans une vitrine, elles reviennent à la mode. Euh, non, j’ai pas acheté, un peu chères quand même, pas loin de 50 euros. Et en plus elle flashait mortel, une œuvre d’art, comme les anciennes bagnoles quoi.
J’ai les épisodes sur cassettes, achetées à la Fnac, quand y avait encore des cassettes. Je trouve que ça a plus de gueule que des DVD. Comme les 33 tours vinyle, comme les années 60. Nostalgie quand tu nous tiens !
Sinon j’ai pas encore lu tous les posts, donc je sais pas si on a déjà dit ça mais voici mon explication de la série, que j’avais postée sur dailymotion. Mais je pense qu'elle a été dite d'une autre façon.

Dans le dernier épisode, quand le numéro 6 enlève le masque noir et blanc du numéro 1, il découvre un masque de singe. Et quand il enlève le masque de singe, il découvre son propre visage, c’est-à-dire lui mais fou.
Le masque noir et blanc représente les 2 personnalités de l’être humain : l’une normale (le côté lumineux et blanc), l’autre folle (le côté sombre et noir).
Le masque de singe représente la nature animale et primitive de l’être humain (toutes les pulsions venues du fond des âges).
Enfin le propre visage du numéro 6 est celui de sa personnalité inconsciente (folle, avec toutes les débilités dont peut être capable un être humain) qui le maintient en esclavage dans le Village mental de l’absurdité.

La morale de l’histoire : on crée soi-même ses propres prisons, même si les autres les créent aussi pour vous. Et on peut toujours s’opposer aux dictatures, quelles qu’elles soient.
Pour être encore plus précis : si les autres vous emprisonnent, et que vous vous soumettez, alors vous vous emprisonnez une 2e fois (encore plus), le côté obscur des autres agit sur votre propre côté obscur et gagne ; ou alors vous vous opposez pour retrouver la liberté, et vous triomphez de votre propre côté obscur.
Le but du Village, c’est de démasquer son propre côté obscur et de l’envoyer valdinguer dans l’infini de l’espace (symbolique du numéro 1 qui se barre en fusée).

La plus belle scène pour moi : dans le dernier épisode, quand Patrick McGoohan et Angelo Muscat courent en se tenant la main derrière l’autobus à impériale. Tout simplement sublime !

En tout cas je suis heureux d’atterrir sur votre forum. Tenez bon ! On vaincra le Village ! Ben vu les événements actuels dans le monde, on est en plein dedans ! Je sais pas si dois pianoter un rire en arpège ou afficher la mine d’un zombie flingué dans Resident Evil. lol
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Peter Smith
Numéro 2
Numéro 2


Inscrit le: 08 Jan 2009
Messages: 699
Localisation: Le Village

MessagePosté le: 29 Mar 2009 17:50    Sujet du message: N°6 Répondre en citant

A bien lire les différents points de vues, on aprécie tous les mêmes moments de la série.
_________________
Be Seeing You
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
phantoom
Prisonnier
Prisonnier


Inscrit le: 28 Mar 2009
Messages: 22
Localisation: strasbourg

MessagePosté le: 06 Avr 2009 22:09    Sujet du message: Répondre en citant

Le secret du Village, c’est qu’il n’y en a pas plusieurs, et ils ne sont pas sur une autre planète. Il n’y a qu’un seul village et il est sur Terre à Portmeirion. Et un certain Patrick Mac Goohan décide un jour d’y tourner une série télé appelée « Le prisonnier ». Donc il peut y avoir autant d’incohérences qu’on veut, dans l’idée ce sera toujours logique, puisque c’est une série télé. Dit autrement, quand on écrit un scénario, on peut tout se permettre. C’est ça, le privilège du créateur, de l’artiste. Et le véritable secret commence avant la série, se poursuit durant la série, et continue après la série. A savoir pourquoi nous existons ? La série, elle, n’est qu’un des nombreux épisodes dans ce vaste film qu’est la vie. Elle reflète toutes les logiques et toutes les incohérences de notre monde, le monde devenant aussi le reflet de la série. Idée tout à fait logique, puisque tout est permis. Et le Numéro 1, c’est évidemment… Cool
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mori
Numéro 2
Numéro 2


Inscrit le: 07 Sep 2005
Messages: 941
Localisation: dernier habitant du Village

MessagePosté le: 04 Déc 2014 23:53    Sujet du message: Répondre en citant

phantoom a écrit:
La plus belle scène pour moi : dans le dernier épisode, quand Patrick McGoohan et Angelo Muscat courent en se tenant la main derrière l’autobus à impériale. Tout simplement sublime !
personnellement, je verrai bien intercalée entre PMG et le majordome, Nabilla... je ne sais pas si quelqu'un y avait pensé, histoire de rendre la réalité angélique. Shocked
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
snarkhunter
Majordome
Majordome


Inscrit le: 11 Oct 2006
Messages: 312
Localisation: quelque part... parfois

MessagePosté le: 08 Déc 2014 08:47    Sujet du message: Re: Mon explication Répondre en citant

phantoom a écrit:
La plus belle scène pour moi : dans le dernier épisode, quand Patrick McGoohan et Angelo Muscat courent en se tenant la main derrière l’autobus à impériale. Tout simplement sublime !

Bonjour,

Par simple curiosité, pourrais-tu s'il te plaît préciser en quoi cette scène te paraît ainsi "sublime" ? Je me permets de poser la question parce que, le terme étant pour moi relatif à quelque chose qui ne peut que relever de l'exception (et même au-delà de l'exception), une telle affirmation ne peut donc que m'interpeller.

Et je précise ici : je ne la conteste pas, mais j'aimerais juste des éléments pour la comprendre.


Dernière édition par snarkhunter le 09 Déc 2014 07:55, édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Peter Smith
Numéro 2
Numéro 2


Inscrit le: 08 Jan 2009
Messages: 699
Localisation: Le Village

MessagePosté le: 08 Déc 2014 22:11    Sujet du message: N°6 Répondre en citant

Cette scène dégage un sentiment de Liberté, presque enfantin.... J'adore. Y'a vraiment quelque chose qui s'en dégage. c'est presque inexplicable. La Liberté.
_________________
Be Seeing You
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
le rOdeur
Homme libre
Homme libre


Inscrit le: 10 Fév 2002
Messages: 2056
Localisation: Le Village

MessagePosté le: 22 Déc 2014 16:20    Sujet du message: Répondre en citant

Idem pour moi : c'est la scène qui ma marque le plus du dernier épisode.
_________________
Le rÔdeur, fan club du Prisonnier
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un email Visiter le site web du posteur
Mori
Numéro 2
Numéro 2


Inscrit le: 07 Sep 2005
Messages: 941
Localisation: dernier habitant du Village

MessagePosté le: 17 Déc 2015 12:45    Sujet du message: Répondre en citant

j'aime bien personnellement quand nr. 48 fait du stop, avec son allure non pas de hippie, mais de néo-zazou.

[Achbach] Douze balles pour vous, douze balles pour vous, vingt-quatre balles ! Quel gâchis pour des hommes comme vous !
[Ils tremblent de façon visible]
[Achbach] Qui vous a donné ces chiens ? Qui vous a procuré ces uniformes ? Qui sont vos complices ?!
[Ils continuent de trembler] Assez tremblé !
[Lefort] M. le Commissaire...
[Achbach] Je suis pas Commissaire ! Je suis le Major Achbach !
[Lefort] Excusez-moi, M. le Major, je voudrais gagner du temps, enfin, pas perdre de temps, je vais tout vous dire.
[Achbach] À la bonne heure, vous devenez raisonnable, Herr Kappelmeister ! Alors ?
[Lefort] Alors, voilà, j'avais rendez-vous le lundi 15 novembre.
[Bouvet fait semblant de se moucher pour l'interrompre] Oh, c'est bon !
[Bouvet] Excusez-moi !
[Achbach] Bitte.
[Lefort] Alors j'avais rendez-vous le 15 novembre, avec le Commandant Jean-Pierre, qui en réalité est le Sergent Henri, de son vrai nom Maréchal.
[Bouvet] Non !
[Lefort] Bah si
[Bouvet] Mais non ! Euh... y'a une petite erreur, Major Achbach. C'était pas un lundi.
[Lefort] Quand ?
[Bouvet] C'était un dimanche.
[Lefort] Ah oui c'est vrai !
[Bouvet] Et d'une. Et c'était pas en novembre, puisque c'était en janvier. Et le dénommé Henri ne s'appellait pas encore Maréchal !
[Lefort] Et moi je suis né en 14 !
[Bouvet] Eh oui, c'était la Grande Guerre...
[Achbach, qui se prend au jeu] La Grande Guerre...
[Lefort, faussement ému] Quatre ans !
[Achbach, toujours dans le jeu] Quatre ans ! Terrible ! Terr...
[il se ressaisit] QUI EST CE MARÉCHAL ?
[Lefort] Je ne sais plus ! Il m'interrompt tout le temps, il tousse, il crache, il renifle, et il tousse, il crache, il renifle ! Voilà !
[Bouvet] Non, mais rappelez-vous, rappelez-vous... c'était Place des Victoires, juste en face de la statue de Louis XIV...
[Lefort] Vous avez vu une statue de Louis XIV, vous ?!
[Bouvet] Ah oui !
[Lefort] Bah c'est pas possible !
[Bouvet] Bah pourquoi ?
[Lefort] Parce qu'à cette époque-là, les Allemands, avaient déjà enlevé toutes les statues !
[Bouvet, vers Achbach] Ah oui, vous aviez enlevé toutes les statues ?
[Lefort] Non, mais lui y sait rien...
[Achbach, exaspéré par leur petit jeu] De moi vous osez vous foutre ?!? Je sais qu'il me manque deux aviateurs anglais !
[Lefort] Combien ?
[Achbach] DEUX !
[Bouvet] Oh bah, ça fait pas tellement...
[Achbach] Vous savez où ils sont !
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums du rÔdeur et de The Prizenarnumber6 Index du Forum -> Qu'est-ce que ça veut dire ? Toutes les heures sont au format CET (Europe)
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Version Fr réalisée par : 2037 | Traduction par : Hélix

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 22424 / 279