Vers le site du rôdeur Forums du rÔdeur et de The Prizenarnumber6
Centre d'échange sur la série "Le Prisonnier"
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'arrivée
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums du rÔdeur et de The Prizenarnumber6 Index du Forum -> Les 17 épisodes à la loupe
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Peter Smith
Numéro 2
Numéro 2


Inscrit le: 08 Jan 2009
Messages: 712
Localisation: Le Village

MessagePosté le: 10 Juin 2011 13:04    Sujet du message: N° 6 Répondre en citant

De ce que je lis aussi un peu partout, PMG avait une certaine pudeur vis à vis des femmes. Pas de rejet non, mais une retenue qui en faisait autre chose qu'un Goujat traitant les femmes comme un objet ou une potiche. Un même comportement vis à vis d'un homme comme pour une femme. La parité des sentiments, comme de traitement et de comportement physique et verbal vis à vis d'autrui.
Un avant-gardiste.... Et un état d'esprit que l'on retrouve dans la série.
_________________
Be Seeing You
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
christine
Villageois
Villageois


Inscrit le: 11 Avr 2011
Messages: 119

MessagePosté le: 12 Juin 2011 19:25    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour à tous,

Tout d'abord merci à Freeman pour sa réponse à mon dernier message. Celà m'a fait trés plaisir. Je suis d'accord avec toi concernant la saison 6 de CMEBC . Il s'agit certainement de la saison dans laquelle il y a le plus de trouvailles.
J'ai lu les autres messages. Vous avez tous des analyses perspicaces de la série quant au rapport de notre héro avec les autres en général et la gente féminine en particulier. Effectivement PMG est un anti James Bond même si physiquement il lui ressemble étrangement, surtout lorsqu'il porte son smoking (Il est beau comme un camion!).
Notre héro me fait penser à un chevalier solitaire. On retrouve ce genre de personnage dans la geste des chevaliers de la table ronde.

Mais je m'éparpille un peu, je voulait revenir un peu à l'épisode 1 "l'arrivée". Nous sommes donc d'accord pour le qualifier d'"ouverture" . Effectivement, ce terme s'applique au monde de la musique (merci Freeman!) et fait ressortir l'aspect "épique" de notre série. Il s'applique aussi aux échec comme nous l'a fait remarquer snarkhunter (un pseudo tiré du monde de Lewis Carroll?). La symbolique des échecs est trés puissante dans la série on la retrouve aussi dans "Alice " justement. D'ailleurs je trouve que le monde du Prisonnier et celui d'Alice au pays des merveilles ( et autre) ne sont pas trés éloignés l'un de l'autre.

Je m'éparpille encore. Donc j'ai remarqué quelque chose dans l'épisode 1 que vous avez sans doute vous aussi remarqué (je n'ai pas eu le temps de tout lire dans le forum, il est tellement vaste!). Le premier Numéro 2 que rencontre notre héro ne se nomme jamais ainsi. Il évite systématiquement de lui parler de l'histoire des numéros ( pourtant l'essence même de la philosophie du Village). Il est tellement à l'aise dans le Village, ce ne sera pas forcément le cas pour tous ses confrères, que je me suis demandée si ce n'était pas lui le Numéro 1. Je n'avait pas vu à ce moment l'épisode 17...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
perceval
Numéroté
Numéroté


Inscrit le: 17 Avr 2009
Messages: 18

MessagePosté le: 12 Juin 2011 22:00    Sujet du message: Répondre en citant

On ne parle jamais des numéros, car c'est une évidence ...qui fait croire que tout est normal, car tout le monde s'y plie !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
snarkhunter
Majordome
Majordome


Inscrit le: 11 Oct 2006
Messages: 318
Localisation: quelque part... parfois

MessagePosté le: 13 Juin 2011 08:55    Sujet du message: Répondre en citant

perceval a écrit:
On ne parle jamais des numéros, car c'est une évidence ...qui fait croire que tout est normal, car tout le monde s'y plie !


Bien au contraire ! Il me semble, à moi, que l'on en "parle" beaucoup ou, du moins, qu'ils sont omniprésents, car indispensables au pouvoir qui dirige le Village, pour briser les prisonniers : on tente ainsi de les soumettre en les amenant à "abdiquer" leur statut de personne et leur identité et en acceptant passivement une identification artificielle qui leur a été substituée.

On voit d'ailleurs très bien ce mécanisme pervers à l'oeuvre dès le premier épisode, lorsque le Prisonnier tente d'utiliser un téléphone : la toute première chose qui lui soit demandée est... son numéro ! Par la suite, on verra qu'il est plus ou moins rejeté à chaque fois qu'il refuse de répondre à ce numéro. Et plus ou moins "récompensé" lorsque (toujours par calcul) il accepte d'entrer dans le jeu de ses gardiens. C'est typiquement le genre de principe qui préside aux expériences de laboratoire avec des souris ou d'autres animaux : celui de la récompense à l'obéissance passive.


christine a écrit:
... snarkhunter (un pseudo tiré du monde de Lewis Carroll?)

... Incontestablement !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
christine
Villageois
Villageois


Inscrit le: 11 Avr 2011
Messages: 119

MessagePosté le: 13 Juin 2011 23:24    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, on parle beaucoup des numéros c'est le sujet même de la série. D'ailleurs, dans notre vie à nous, nous sommes aussi confrontés aux fameux numéros. Pour obtenir une "récompense", nous devons utiliser pas mal de numéros: N° de rue,de tél, de sécurité sociale, digicode et j'en passe ... Nous ne sommes plus rien sans ces numéros dans notre vie de tous les jours. Heureusement, nous avons encore des noms, ouf!

Pour en revenir à notre série, dans la première partie de " L'arrivée", la question des numéros est trés ambigue. Lorsque l'opératrice du téléphone demande son numéro à notre héros, on peut penser qu'elle lui demande son propre numéro de téléphone ou un code. Un peu plus tard, lorsque l'opératrice lui demande si il est bien le n°6, il répond par l'affirmative quoiqu'un peu hésitant. Pour lui à ce stade c'est tout simplement le numéro de son cotage.

Le numéro 2 à ce stade également est compris comme celui du "Grand dôme" et non comme celui du chef du village. Ce même premier chef qui l'accueille va éviter soigneusement ce sujet. Notre héros n'aura peut-être même pas remarqué les jolis badges que portent toutes les personnes qu'il rencontre.

Il faudra pas mal de péripéties et la confrontation avec le nouveau numéro 2 pour que ce sujet soit enfin abordé. Auparavant, on lui aura confisqué ses vêtements et chaussures pour lui en remettre des plus appropriés au Village ainsi qu'un joli badge. Ce dépouillement est emblématique du travail de dépersonnalisation et d'assimilation du Village sur ses "résidents".

Les deux numéros 2 du premier épisode sont complémentaires. Le premier est un gentleman avenant presque amical. Il n'en est pas moins extrêmement dangereux. En effet, il n'hésite pas à sacrifier l'un de ses administrés simplement pour montrer à notre héro ce qui arrive lorsque l'on ne veut pas obéir. Le deuxième est nettement plus sec et distant. Ils jouent un peu le rôle de "gentil" et "méchant" inquisiteurs.

Les numéros 2 ne me donnent pas l'impression d'être "virés", comme j'ai pu le lire, parce qu'ils auraient "raté" leur mission. Il me semble qu'ils se relaient plutôt dans le but de déstabiliser les prisonniers.
Comme ils ont, chacun, une personnalité trés différente, le prisonnier va se trouver confronté à un adversaire particulièrement imprévisible. C'était une astuce scénaristique pour éviter de présenter deux "perdants" à chaque épisode. Le résultat n'en n'est pas moins impressionnant. (chapeau à tous les interprètes des numéros 2 !)

Bon c'est tout pour ce soir,

Bonne nuit et bonjour chez vous
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Freeman !
Gardien
Gardien


Inscrit le: 26 Aôu 2010
Messages: 191
Localisation: In the Village

MessagePosté le: 14 Juin 2011 00:05    Sujet du message: Répondre en citant

Très bien cette discussion sur les numéros. Je suis globalement d'accord avec ce que vous dites : deshumanisation par numérotation, comme on faisait dans les bagnes d'alors. Même encore aujourd'hui, dans certaines prisons, on nomme les prisonniers par numéros. Le Village existe depuis longtemps !

Mais je pense qu'il doit arriver quelque chose de pas bon bon aux Numéros 2 s'ils échouent. Il n'y a qu'à voir les airs effrayés de celui d'A. B. et C. ou l'effondrement devant la catastrophe de celui du Marteau et l'Enclume. Après, certains Numéros 2 qui ont une certaine personnalité semblent être sûrs d'eux. Celui du Carillon de Big Ben n'est pas inquiet pour son avenir (il reviendra d'ailleurs dans les deux épisodes finaux). Sans doute le Numéro 1 se contente-t-il "d'éliminer" ceux qui sont trop faibles ou trop vieux (le vieux Numéro 2 de L'Enterrement, premier evadé du Village finalement).
_________________
I will not be pushed, filed, stamped, indexed, briefed, debriefed, or numbered!

Une analyse complète de la série par votre serviteur disponible ici :
http://theavengers.fr/index.php/hors-serie/annees-1960/le-prisonnier-1967-1968
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
snarkhunter
Majordome
Majordome


Inscrit le: 11 Oct 2006
Messages: 318
Localisation: quelque part... parfois

MessagePosté le: 14 Juin 2011 09:52    Sujet du message: Répondre en citant

"Je ne suis pas un numéro, je suis... un Rapetou libre !" Very Happy

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
snarkhunter
Majordome
Majordome


Inscrit le: 11 Oct 2006
Messages: 318
Localisation: quelque part... parfois

MessagePosté le: 15 Juin 2011 08:09    Sujet du message: Répondre en citant

Freeman ! a écrit:
... je pense qu'il doit arriver quelque chose de pas bon bon aux Numéros 2 s'ils échouent. Il n'y a qu'à voir les airs effrayés de celui d'A. B. et C. ou l'effondrement devant la catastrophe de celui du Marteau et l'Enclume.

Oui. On peut d'ailleurs se demander ce qu'il advient d'eux lorsqu'ils sont "démis de leurs fonctions". En ce qui concerne certains, et compte tenu des connaissances "critiques" qu'ils ont inévitablement acquises durant leur service au Village, on pourrait même s'attendre à les retrouver... pensionnaires au même endroit !

Mais ce n'est pas le cas, ce qui pose donc question. Que deviennent-ils ? Sont-ils éliminés parce que devenus trop gênants ? Se retrouvent-ils obscurs fonctionnaires au sein d'un ministère poussiéreux ? Ou bien n'existerait-il pas, ailleurs, un "méta-Village" destiné à accueillir les seuls "cadres mis à la retraite de façon anticipée" ?

... Le mystère reste entier !

Toutefois, l'hypothèse "ministère" me semble tout à fait plausible, et nous obtenons même au cours de la série plusieurs indices qui vont dans ce sens.

- L'un des Numéros 2 (je ne sais plus lequel... celui du "Marteau" ?) indique de façon très explicite qu'il a été habitué à recourir aux méthodes dures pour briser les prisonniers récalcitrants ou peu coopératifs

- La fin du dernier épisode : lorsque l'ex Numéro 2 (Leo McKern) prend congé de ses camarades d'évasion (dans Londres), on le retrouve ensuite, ayant revêtu les habits bien austères souvent associés à la "City" (... jusqu'au chapeau melon !), et se diriger alors vers ce qui ressemble fort à un bâtiment administratif, ce qui tendrait donc assez à corroborer mon hypothèse
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
christine
Villageois
Villageois


Inscrit le: 11 Avr 2011
Messages: 119

MessagePosté le: 15 Juin 2011 23:05    Sujet du message: Répondre en citant

En effet, que deviennent les numéros 2 lorsqu'ils quittent la scène ?

Je me demande si ces personnages en blanc du dernier épisode ne seraient pas en fait les numéros 2. De même, le juge dynamique et excentrique de l'épisode en question était le numéro 2 tout aussi loufoque de l'épisode 15. Qu'est-ce que celà veut dire : est-ce une économie d'acteur ou alors autre chose ...

Nous ne connaissons pas non plus leurs origines. Par exemple, nous ne savons rien sur leur enfance ( à problèmes forcément), leur jeunesse (chaotique), et leurs mariages (malheureux). Ah oui ! j'oubliais ... il ne s'agit pas de Lost (ni de Desperate house wives) mais du Prisonnier. Si Le Prisonnier avait été réalisé à la manière de Lost, il aurait fallu 170 épisodes au moins pour raconter toute l'histoire .Nous nous serions alors définitivement égarés dans le Village .

De même nous ne savons rien ou pratiquement rien sur leur mode de recrutement même si nous avons une (petite) indication dans l'épisode 17. Mais devons-nous croire ce brave Léo ? Pouvons-nous faire confiance à un numéro 2 ? Une rêgle d'or : Ne jamais faire confiance à un numéro 2 si charmant soit-il !

Nous ne savons pas grand chose non plus sur le passé de notre ami le numéro 6 mis à part le fait qu'il a été un ravissant bébé. Ses parents devaient en être trés fiers. Nous ne savons rien de son nom. Lui qui refuse sans cesse d'être un numéro se montre là un peu incohérent. On lui pardonnera, c'est un agent secret ! Même si certains en doutent.

L'épisode 1 nous montre que le malheureux était dans le colimateur du ténébreux Village depuis longtemps, bien avant même d'avoir donné sa démission !

D'ailleurs, le rôle dudit Village n'est-il pas de surveiller absolument tout le monde dans le monde ? En effet, dans la salle de contrôle, se trouve en plus d'une grande carte du Village, une gigantesque planisphère et une trés belle carte de la Voie Lactée. Ces cartes ne sont certainement pas là pour la déco.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Peter Smith
Numéro 2
Numéro 2


Inscrit le: 08 Jan 2009
Messages: 712
Localisation: Le Village

MessagePosté le: 16 Juin 2011 16:08    Sujet du message: N° 6 Répondre en citant

Pour ma part je pense que tout simplement le N°6 découvre pour quel système il travaille.

Un système hiérarchisé, organisé, linéaire et..... Qui ne comprend pas pourquoi le N°6 a démissionné. Le Système est tellement parfait....

Les N°2 sont tout simplement des personnes qui font leur job. Et ils tombent sur un individu qui non seulement remet en cause le système mais qui en plus les envoie chier. Pas gentil le gars. Il désorganise tout.

Pourquoi les N°2 auraient-ils eu des enfances malheureuses ? Les bourreaux nazis ont-ils eu des enfances malheureuses ? Les tortionnaires communistes des goulags aussi ?

Et le N°6 : Et si c'était lui le fruit pourri du système ? Bon élève à l'école, recruté à l'âge d'homme par ses employeurs pour servir le système, jouissant d'une certaine liberté d'action, et d'un coup (caprice ou lassitude) il balance tout. Il est pas très reconnaissant le gars. Il en a bien profité du Système.
_________________
Be Seeing You
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums du rÔdeur et de The Prizenarnumber6 Index du Forum -> Les 17 épisodes à la loupe Toutes les heures sont au format CET (Europe)
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivante
Page 10 sur 12

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Version Fr réalisée par : 2037 | Traduction par : Hélix

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 26929 / 279