Vers le site du rôdeur Forums du rÔdeur et de The Prizenarnumber6
Centre d'échange sur la série "Le Prisonnier"
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le rÔdeur : Stop ou encore ?
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums du rÔdeur et de The Prizenarnumber6 Index du Forum -> Le fan club
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
le rOdeur
Homme libre
Homme libre


Inscrit le: 10 Fév 2002
Messages: 2056
Localisation: Le Village

MessagePosté le: 19 Juin 2006 09:22    Sujet du message: Le rÔdeur : Stop ou encore ? Répondre en citant

Le texte ci-dessous a été présenté aux membres, lors de l'AG du 17/06/2006. L'annonce sera aussi faite dans le prochain numéro de la revue, pour l'ensemble des abonnés.

L'équipe de coordination de l'association à but non lucratif "le rÔdeur" a décidé de suspendre la publication de son bulletin papier du même nom. Cette mesure sera mise en œuvre à compter de décembre 2006 et du numéro 58. Une "F.A.Q." (Foire Aux Questions) ci-dessous permettra aux lecteurs d'expliquer les raisons de cette décision. Nota : dans le texte qui suit, "le rÔdeur" désigne le bulletin papier et non l'association, sauf indication contraire.

Depuis quand le rÔdeur est-il publié ?
A ce jour (juin 2006), les équipes de rédaction qui se sont succédé depuis le depuis le No. 1 de février 1989 ont publié plus de 1600 pages de texte, de dessins, de photos… Plus d'une vingtaine de personnes ont œuvré à sa publication. Jean-Michel Philibert, fondateur du club, fut le premier rédacteur en chef de 1989 à 1992. Puis Patrick Ducher lui succéda de 1992 à 1998 suivi de Anne-Marie Delattre de 1998 à ce jour.

Pourquoi le rÔdeur peut-il être mis en sommeil ?
Plusieurs raisons sont à évoquer:
1. Le lectorat était stable depuis 1998 comme vous avez pu le constater à la lecture des comptes-rendus de RFP avec une moyenne d'environ 80 personnes. Cependant, nous avons connu une forte chute en 2005 (perte d'une vingtaine de lecteurs)qui nous force à resserrer nos finances.
2. Un mailing de masse a été expédié à près de 500 personnes à l'automne 2005 pour essayer de retrouver un lectorat. Las, les retours furent bien en-dessous de nos espérances puisque nous accueillons … 1 seul nouveau lecteur en 2006. Il serait faux de dire que de tels résultats n'ont pas entamé notre enthousiasme.
3. Les frais d'expédition du bulletin ont été exponentiels depuis 5 ans : un rÔdeur coûte presque aussi cher à expédier par la poste qu'à fabriquer ! La vague internet a vu la disparition de plusieurs revues reconnues et établies (Génération Séries et Episode), mais également de nombreux fanzines remplacés par des "webzines", leur déclinaison électronique. L'avantage du passage au "tout électronique" est évident : un coût quasi-nul de fabrication et une diffusion gratuite. Dès la naissance de notre site internet en 2000, il était clair qu'il agissait pour nous non pas à terme de supplanter la revue papier, mais de proposer une information spécifique sous une forme différente, des extraits de la revue papier pour les non-abonnés, des brèves etc. Une consultation menée parmi tous les coordinateurs de l'association en 2005 avait montré la volonté de ceux-ci de continuer à publier le bulletin papier. Force est de constater que son maintien n'est plus viable.
4. Le bulletin est actuellement réalisé principalement par trois personnes - Anne-Marie-Delattre (rédactionnel), Christian Delattre (rédactionnel, maquettage), Patrick Ducher (rédactionnel, design) – auxquelles s'est joint récemment Marc Mary pour la rubrique "Le Village Le Monde aujourd'hui?". Ces activités sont réalisées sur le temps de loisirs. Il faut environ 3 semaines pour réaliser un numéro complet selon Anne-Marie Delattre. Les aléas personnels ou professionnels ont également une influence sur la motivation des uns et des autres. Cette production régulière demande une rigueur et une disponibilité qui devenait de plus en plus contraignante ces derniers mois. La critique est aisée, n'importe qui peut avoir des idées, mais les "yakas" ne font pas avancer les choses. Certes quelques lecteurs se donnent la peine de prendre le stylo. Ce sont souvent les fidèles, fort appréciés, mais il y a très peu de renouvellement. Le peu de retours ou d'encouragement ne prêtent guère à l'optimisme et à l'enthousiasme. Mais les absents sont toujours tort.

Qu'advient-il des abonnés en cours d'année ?
Ils recevront tous les numéros de 2006 et leur hors-série de fin d'année.

Que se passera t-il en décembre 2006 ?
Les abonnés recevront le rÔdeur No. 58 spécial (il devrait être plus épais que d'habitude) ainsi qu'un hors-série exceptionnel, le 3ème et dernier volume des aventures de Jakita Rain Morales. Enfin, toutes les réponses à l'énigme !?

Que feront les abonnés qui n'ont pas internet ?
Ce point était un grand dilemme dans le passé pour les coordinateurs lors du lancement du site internet du rÔdeur, car tous les lecteurs n'étaient pas connectés. Cependant, ce point de vue doit être mis en balance :
- Les abonnés aux news électroniques sont 4 à 5 fois plus nombreux que les abonnés papier
- Les points d'accès à internet (cybercafés) se sont multipliés
Ce n'est cependant pas de gaieté de cœur que nous déciderions de mettre en sommeil le fruit de plus de 15 ans d'échanges, de réflexion, de débats… Internet présente des avantages pratiques incontestables (rapidité d'accès à l'information, coût réduit…) mais n'est pas la panacée. Nous sommes nombreux à apprécier la lecture d'une revue, le plaisir de tourner les pages, de pourvoir revenir sur un article, de classer, etc. En outre, le besoin constant d'instantanéité a souvent tendance à réduire la capacité de réflexion en conséquence. Quid de l’éventuelle reprise en cas d’événement majeur (film, nouvelle série ?).
Durant la RFP a été invoquée la possibilité de souscrire un abonnement pour une durée illimitée, c'est-à-dire que les gens payeraient pour 4 numéros (par exemple) sans limite de temps (le fan-club français de Chapeau Melon envisage cette solution). Mais ce principe a tendance à dédouaner les auteurs et ne semble pas viable pour les lecteurs qui risqueraient de se lasser.

Qu'adviendra t-il des RFP (Rencontres Françaises du Prisonnier) ?
19 RFP se sont déroulées de 1987 à 2006. Elles étaient réservées en priorité aux abonnés de la revue. Nous attendrons vos avis et suggestions. Une RFP rassemble une vingtaine de personnes autour de projections vidéo, de jeux (tous primés !), de repas conviviaux. La logistique incombe à un groupe restreint de personnes et plusieurs membres de l'équipe de rédaction. Aucune décision n'a été prise à ce jour sur ce point.
Il faudra aussi se poser la question du financement du site et des RFP (si elles perdurent). Car sans abonnés, les seules ventes de la boutique ne permettent pas de faire grand chose.
_________________
Le rÔdeur, fan club du Prisonnier
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un email Visiter le site web du posteur
le rOdeur
Homme libre
Homme libre


Inscrit le: 10 Fév 2002
Messages: 2056
Localisation: Le Village

MessagePosté le: 19 Juin 2006 10:47    Sujet du message: Répondre en citant

Pour résumer les raisons qui nous poussent à cela, j'insisterais en particulier sur le nombre de plus en plus faible d'abonnés et l'absence de "sang frais" dans l'équipe (tout repose sur les épaules des 3 ou 4 mêmes personnes depuis 10 ans).
Comme l'abonnement à la revue est notre principale source de revenue, nous ne savons pas s'il sera toujours possible de faire des RFP. Mais nous aimerions au moins arriver jusqu'à la 20ème !

Alors que faire pour éviter l'arrêt de la revue et/ou des RFP ? Tout simplement s'investir dans la vie du club. Un membre du forum (je le laisse en parler lui-même s'il le souhaite) nous a proposé très gentilement son aide pour poursuivre la publication de la revue. Si d'autres veulent se joindre à lui (rédaction d'articles, illustrations...), qu'ils n'hésitent pas à nous le signaler.
_________________
Le rÔdeur, fan club du Prisonnier
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un email Visiter le site web du posteur
PHIL
Conducteur de taxi
Conducteur de taxi


Inscrit le: 22 Juin 2005
Messages: 155

MessagePosté le: 19 Juin 2006 19:34    Sujet du message: Répondre en citant

Le dernier album de Final Project paraitra en fin d'année, en Hors série, avec ce qui pourrait être semble t-il le dernier numéro du Rodeur... Nous l'avions annoncé dans un autre post de ce forum : cette histoire portait ce titre, "Final Project", peut être parceque tout simplement il s'agissait de notre dernier "travail" sur le sujet... Et sans rien reveler du contenu de cet ultime album, vous constaterez que c'était bien notre propos !....
Ceci étant dit...
C'est effectivement toujours un peu triste la fin d'un fanzine. Mais quelle belle longevité qu'a connu Le Rodeur !
J'ai participé modestement à quelques numéros, et je sais l'incroyable energie qu'il faut deployer pour cela... J'ai toujours suivi cela de l'exterieur,car je n'ai pas forcement l'esprit "fan" comme peuvent l'avoir certains (et ceci n'étant absolument une critique ni reducteur)... Mais sincerement, je suis souvent "admiratif" devant tant de passion...
J'ai connu la naissance du Rodeur avec Jean Michel... Et j'ai suivi son évolution avec les équipes suivantes, celle de Patrick, celle d'anne Marie et Christian... Ils m'ont toujours accueilli dans leurs pages, même si j'étais parfois turbulent... J'en profite pour leur dire un trés grand merci ici.. Du fond du coeur... Car sans eux...
J'ai pu grace à eux réaliser "projet pennyfarthing", et aujourd'hui, les 3 opus de "Final Project"... Sans le Rodeur, il n'y aurait rien eu...
A l'heure d'Internet, les fanzines meurent.. Cela semble plus ou moins inevitable... Du moins, je le crains...
Oui, il faut du "sang frais", comme l'écrit le Webmaster... Un esprit nouveau, une nouvelle approche... Mais avant tout, il faut BEAUCOUP d'energie...
Et cette energie, elle vient de vous ... et principalement de VOUS....
Car c'est dur de "sacrifier" ces moments de repos pour editer une revue qui perd ses adherents d'année en année...
C'est dur d'organiser une rencontre ou personne ne vient... Car la liste des participants est édifiante à ce sujet...
Vous savez, j'aime dessiner... Je ne suis pas un trés bon dessinateur, mais j'adore me retrouver face à ma planche... Il y a des moments de galeres et des moments de bonheur... Il y a surtout l'envie de partager des émotions... Et autour d'un projet, comme "Final Project", il y a sincerment BEAUCOUP d'energie à trouver... Alors, j'imagine ce que doit deployer la petite équipe du RODEUR...
Et le retour face à tout cela est trés maigre souvent... Je passe rapidement sur les tocards qui ralent parceque le Rodeur est en retard... Et sur ceux qui annoncent a tour de bras les futurs projets, qui ne verront jamais le jour, uniquement pour qu'on parle d'eux....
Mais bon...
Comme je l'ai ecrit plus haut, le Rodeur a deja une longevité unique...
Et peut etre que LE PRISONNIER est il lui aussi en phase terminale...?
tout simplement...
Amitiés,
Phil
_________________
http://the-night-mirror.blogspot.com/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
le rOdeur
Homme libre
Homme libre


Inscrit le: 10 Fév 2002
Messages: 2056
Localisation: Le Village

MessagePosté le: 20 Juin 2006 08:34    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Phil, tu as très bien expliqué la situation Exclamation
_________________
Le rÔdeur, fan club du Prisonnier
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un email Visiter le site web du posteur
fredhunter
Numéro 2
Numéro 2


Inscrit le: 06 Juil 2004
Messages: 621
Localisation: Notre Village

MessagePosté le: 28 Juin 2006 17:41    Sujet du message: Répondre en citant

Le problême avec Internet c'est que l'on a tout, tout de suite et gratuit Exclamation
Le jeune actuel ne prend donc pas la peine d'acheter des revues spécialisées car il croit qu'il a le même chose en libre accès.

La seule différence c'est que dans quelques années les sites web en questions n'existeront plus, à la différence des objets en papier Exclamation

Il y a bien des personnes venant du forum qui se sont abonnées (moi par exemple), mais je crois que je suis malheureusement le seul...
_________________


Be seeing you Exclamation
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un email Visiter le site web du posteur Adresse AIM MSN Messenger
Mori
Numéro 2
Numéro 2


Inscrit le: 07 Sep 2005
Messages: 941
Localisation: dernier habitant du Village

MessagePosté le: 20 Aôu 2006 20:59    Sujet du message: Répondre en citant

fredhunter a écrit:
Il y a bien des personnes venant du forum qui se sont abonnées (moi par exemple), mais je crois que je suis malheureusement le seul...
je crains fort que tu n'aies raison.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mori
Numéro 2
Numéro 2


Inscrit le: 07 Sep 2005
Messages: 941
Localisation: dernier habitant du Village

MessagePosté le: 20 Sep 2013 16:39    Sujet du message: Répondre en citant

the Rover a écrit:
Mais nous aimerions au moins arriver jusqu'à la 20ème !
plus de 7 ans après, elle n'a toujours pas eu lieu. si ?
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
snarkhunter
Majordome
Majordome


Inscrit le: 11 Oct 2006
Messages: 312
Localisation: quelque part... parfois

MessagePosté le: 22 Jan 2015 08:40    Sujet du message: Répondre en citant

PHIL a écrit:
A l'heure d'Internet, les fanzines meurent.. Cela semble plus ou moins inevitable... Du moins, je le crains...

Bonjour,

Il se trouve que, pendant le trajet de retour (en train) de mon travail hier soir, j'ai parcouru quelques pages de deux numéros du "Rôdeur" que j'ai conservés "par devers moi" depuis des années (les numéros 54 & 55, pour être précis). Je ne me rappelle plus quel fut le tout dernier numéro publié, mais ceux-ci doivent en être proches.

Et j 'ai une nouvelle fois été frappé par divers détails...

Outre l'aspect "amateur très éclairé" du fanzine, que de progrès dans la présentation et le contenu depuis les tout premiers numéros. Je me souviens des pages agrafées des premiers, des quelques-uns publiés en petit format, du passage à un peu de couleur, de la professionnalisation de la maquette (... je n'ai pas dit "la moquette" !), etc.

Et - mais c'est sans doute un aspect "générationnel" - je constate que je demeure plus que jamais attaché au support physique. Je suis un lecteur d'une ancienne génération : pour moi, le livre (et les supports dérivés), c'est avant tout un objet imprimé sur du papier.

Alors, bon, je n'irai pas "au paradis des arbres", je le sais. Mais un livre reste quelque chose d'assez unique, un objet avec lequel on entretient des rapports à la fois physiques (le contact, la sonorité du papier) et émotionnels (le contenu).

Et je ne suis donc pas près d'y renoncer...

Certes, le support virtuel offre des facilités que l'édition traditionnelle ne permet pas. Mais il est non seulement virtuel, mais aussi - et surtout - très volatile. Je traîne sur le net depuis une quinzaine d'années, et j'ai l'impression de n'y avoir fait que constater la disparition successive d'innombrables sites que j'appréciais. Rien qui s'inscrive dans la durée, dans la mémoire, donc...

... Et comment se contruire une histoire sans mémoire ?!

Concernant les numéros physiques du "Rôdeur", il faudra un jour que je puisse organiser la recherche et le regroupement méthodiques de tous ceux qui se trouvent chez moi, et que les années et un encombrement impossible à juguler ont éparpillé à divers endroits. Ce sera sans doute ausis l'occasion de les relire et de me souvenir.

C'est l'un des avantages d'une oeuvre "bouclée" : tout ce qu'on a pu dire ou écrire sur elle demeure longtemps d'une relative actualité !

PHIL a écrit:
Oui, il faut du "sang frais", comme l'écrit le Webmaster... Un esprit nouveau, une nouvelle approche... Mais avant tout, il faut BEAUCOUP d'energie...

Pour ce qui est de l'énergie, c'est incontestbale. Et on a d'ailleurs souvent tendance à la sous-évaluer.

Et la nouvelle approche, oui, sans doute. Ne serait-ce que pour essayer de comprendre ce qui n'a pu survivre lors des tentatives antérieures. Si on doit se rendre compte que le principe du fanzine est obsolète, alors, oui, il ne restera qu'à baisser les bras et tirer définitivement le rideau sur cette époque. Dans le cas contraire, je suis prêt à participer à une réflexion sérieuse sur le sujet.

La question principale devenant alors : qui en a encore envie, réellement envie ?

Et l'autre truc d'importance, c'est que, pour avoir déjà tenté d'aborder la question ici même, il est nécessaire de se demander "de quoi" on peut encore avoir à discuter : soit on se limite strictement à l'oeuvre "canonique" (c'est-à-dire 17 épisodes et rien d'autre), soit on en profite pour développer ses thèmes par rapport au contexte plus général de notre Société et de son évolution. Je sais : c'est ambitieux. Surtout si on a - comme moi - la chance de ne pas être un intellectuel !

Le principal écueil que j'y voie, c'est la motivation ("réelle et sérieuse"). Peut-être personne n'a-t-il (... ou "t-elle") encore le moindre intérêt pour cela, en fin de compte...

Par ailleurs, qui sait ce qui se passe encore de concret dans le cadre des clubs étrangers qui seraient encore en activité ? Le site du "Six Of One" n'est pas très explicite à ce sujet : beaucoup de "merchandising", mais... quoi d'autre, au juste ?! Ils ne semblent même pas avoir de forum pour les échanges entre membres.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
le rOdeur
Homme libre
Homme libre


Inscrit le: 10 Fév 2002
Messages: 2056
Localisation: Le Village

MessagePosté le: 23 Jan 2015 15:38    Sujet du message: Répondre en citant

La revue a été suspendue avec le numéro double 57-58.
Les raisons qui ont mené à l'interruption de nos parutions sont multiples :
1/ Financières : de moins en moins d'abonnés, des couts d'éditions importants, des frais d'expéditions toujours plus forts. A ce titre, un passage à une version électronique permettais de réduire fortement les frais. Mais on perdait "l'objet" que beaucoup préfèrent. C'est peut-être générationnel.
2/ La motivation : l'équipe était pratiquement la même depuis la fondation du club (10 à 15 ans) et personne n'était là pour reprendre la relève. C'est la principale cause.
3/ L'actualité : même si la série n'est plus en production et que le remake a été réalisé, il reste beaucoup de thèmes d'actualité à traiter et tu as du t'en rendre compte en relisant les anciens numéros. La tragique actualité de début d'année est un très bon point de départ pour aborder des thèmes en rapport avec la série : la surveillance, la libre expression, la vie en communauté... En fait, on trouvera toujours quelque chose à publier et cela ne nous a pratiquement jamais fait défaut.
4/ Le désintérêt pour les fan-club et fanzines : le nombre de nos abonnés étant de plus en plus faible, cela ne pouvait venir que de 2 causes : soit on ne répondait pas à leurs attentes, soit il y a de moins en moins de passionnés. C'est vrai que certaines de nos publications ont pu dérouter certains (Final Project par exemple) mais la baisse de fréquentation se note aussi sur le site et le forum. C'est donc bien un changement de la façon dont on vit sa passion. Internet permet un accès immédiat et quasi complet aux informations sans avoir à faire partie d'une communauté. Vous avons probablement raté le virage du 2.0 mais l'absence d'autres sites actifs via facebook ou autre, montre bien que ce n'est pas le support la cause mais que c'est un désintérêt général.
_________________
Le rÔdeur, fan club du Prisonnier
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un email Visiter le site web du posteur
snarkhunter
Majordome
Majordome


Inscrit le: 11 Oct 2006
Messages: 312
Localisation: quelque part... parfois

MessagePosté le: 25 Jan 2015 14:42    Sujet du message: Répondre en citant

Merci d'avoir pris le temps d'une réponse détaillée, et qui ne fait malheureusement que confirmer mes propres hypothèses...

le rÔdeur a écrit:
La revue a été suspendue avec le numéro double 57-58.

Oui. Je n'avais mentionné ces deux autres numéros que parce qu'il s'agissait de ceux se trouvant encore dans mon porte-document depuis toutes ces années !

Dans l'idéal, il faudrait juste que j'aie beaucoup de temps devant moi pour pouvoir espérer partir à la recherche de toute ma collection et - pourquoi pas ?! - entreprendre ensuite de la relire dans l'ordre chronologique. Et c'est plus facile à dire qu'à faire !

le rÔdeur a écrit:
Les raisons qui ont mené à l'interruption de nos parutions sont multiples :


le rÔdeur a écrit:
1/ Financières : de moins en moins d'abonnés, des couts d'éditions importants, des frais d'expéditions toujours plus forts.

Phénomène classique et tellement regrettable.
Pour le problème des frais explosant et des recettes en baisse constante, oui, je me rappelle que cela avait été très clairement exprimé dans les derniers temps. Mais que cela n'avait pas non plus suffi à provoquer une vague de réabonnements qui aurait été salutaire. Pour ma part, j'avais suivi l'aventure jusqu'au bout - faute d'avoir pu le faire depuis le tout début.

le rÔdeur a écrit:
2/ La motivation : l'équipe était pratiquement la même depuis la fondation du club (10 à 15 ans) et personne n'était là pour reprendre la relève. C'est la principale cause.

J'en ai toujours eu bien conscience. La gestion d'un "fanzine" et d'une association est une activité capable d'avoir raison des volontés les plus tenaces.

Et puis... il faut bien dire que, pour un simple amateur sans compétences particulières, il est toujours très intimidant de constater l'ampleur et la qualité du travail fourni par une équipe bien... rôdée (!) : cela est de nature à décourager les velléités d'implication.

Mais il convient de dire que l'équipe qui était aux commandes n'a jamais démérité - bien au contraire ! De numéro en numéro, on attendait "la suite" avec impatience, puis on la découvrait avec plaisir.

... Rien que pour cela : bravo, et merci encore pour toutes ces années mémorables !

le rÔdeur a écrit:
3/ L'actualité : même si la série n'est plus en production et que le remake a été réalisé, il reste beaucoup de thèmes d'actualité à traiter et tu as du t'en rendre compte en relisant les anciens numéros. La tragique actualité de début d'année est un très bon point de départ pour aborder des thèmes en rapport avec la série : la surveillance, la libre expression, la vie en communauté... En fait, on trouvera toujours quelque chose à publier et cela ne nous a pratiquement jamais fait défaut.

Je partage ici ton avis sur tous les points.
Il reste toujours autant de sujets dans l'actualité qui permettent le débat et le commentaire. Et même, sans doute, de plus en plus...

La force de la série était son ancrage dans des thèmes fondamentaux liés à la Société et à l'individualité. Et à ce qui se produit aussitôt que les deux sont mis en présence : c'est-à-dire en fait tout le temps !

le rÔdeur a écrit:
4/ Le désintérêt pour les fan-club et fanzines : le nombre de nos abonnés étant de plus en plus faible, cela ne pouvait venir que de 2 causes : soit on ne répondait pas à leurs attentes, soit il y a de moins en moins de passionnés. C'est vrai que certaines de nos publications ont pu dérouter certains (Final Project par exemple) mais la baisse de fréquentation se note aussi sur le site et le forum. C'est donc bien un changement de la façon dont on vit sa passion. Internet permet un accès immédiat et quasi complet aux informations sans avoir à faire partie d'une communauté. Vous avons probablement raté le virage du 2.0 mais l'absence d'autres sites actifs via facebook ou autre, montre bien que ce n'est pas le support la cause mais que c'est un désintérêt général.

Le problème majeur d'internet et des supports collectifs qu'on y trouve, c'est qu'il y a de plus en plus de volontaires pour bénéficier de ce que les autres y proposent... mais de moins en moins pour y contribuer directement !

Je ne sais trop s'il faut mettre cela sur le compte de la paresse, de la lâcheté ou de la malhonnêteté (à commencer par celle qui est intellectuelle).

On a assisté depuis des années au développement d'une véritable mentalité d'assistés et de démissionnaires, qui est certainement le reflet du désolant spectacle qui nous est donné de façon quotidienne dans le réel.

Même - et surtout - ici, les tentatives de développer un dialogue plus général à partir de ce que propose la série n'ont jamais pu aller très loin. Faute d'intervenants sérieux et/ou de "compétences".

Il est vrai qu'on peut se demander "à quoi bon ?" si on prend la parole devant une assemblée mutique. A moins d'être suffisamment narcissique pour pouvoir se contenter d'un discours sans interlocuteur. Certains font déjà ça très bien ! Mais les autres - dont je fais partie - ressentiront probablement très vite une certaine frustration.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums du rÔdeur et de The Prizenarnumber6 Index du Forum -> Le fan club Toutes les heures sont au format CET (Europe)
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Version Fr réalisée par : 2037 | Traduction par : Hélix

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 22404 / 279