Vers le site du rôdeur Forums du rÔdeur et de The Prizenarnumber6
Centre d'échange sur la série "Le Prisonnier"
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Réflexions supplémentaires sur le numéro 1

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums du rÔdeur et de The Prizenarnumber6 Index du Forum -> Qu'est-ce que ça veut dire ?
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Beseeingyou
Numéroté
Numéroté


Inscrit le: 27 Aôu 2007
Messages: 12

MessagePosté le: 12 Juil 2010 18:04    Sujet du message: Réflexions supplémentaires sur le numéro 1 Répondre en citant

Bonjour, je viens de me rendre compte de certaines choses en regardant de nouveau la scène de confrontation entre le numéro 6 et le numéro 1. Je ne considère bien sûr pas que mes constatations sont des preuves indiscutables (qui le pourrait, nous savons tous que l'oeuvre de McGoohan ne restera jamais totalement déchiffré).
Dans cette scène, on voit un personnage tenant une boule de cristal. Il nous parait évident que c'est le numéro 1 en personne, on voit même de temps à autre le numéro 1 marqué sur son costume. Alors pourquoi quelques secondes plus tard, l'auteur insiste en faisant un zoom sur ce costume, mettant ainsi bien en évidence l'inscription "1"?
Dans la VO, après une énième rediffusion du " I will not be pushed, filed, stamped, indexed, briefed, debriefed or numbered! My life is mine. " (soit en VF "Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, enregistrer, ni me faire classer puis déclasser ou numéroter. Ma vie m'appartient !" ), juste après le "mine", on entend une répétition de plus en plus aigu du même mot, mot qui a été prononcé à la base par le numéro 6 : "I, I, I, I, I, I, ..." soit en français "Moi, moi, moi, moi, moi,..." . C'est d'ailleurs ce que disaient d'une manière qu'on pourrait qualifier de "protestative" les membres du "public" auquel il parlait après son invitation par le juge de leur ajouter un mot :
-I would say...
-I,I,I!
(coup de maillet sur la table)
-I would say that...
-I,I,I!
(second coup de marteau)
-I would say that I...
-I, I, I! I,I,I! I,I,I!
Et là le prisonnier tente tant bien que mal de continuer son discours... à noter que dans la VF, les membres du jury disent "Bravo, bravo, bravo!" afin de le couper. Mais revenons-en à la scène de confrontation. Quand le numéro dégage sa poitrine pour bien montrer son inscription "1", on entend toujours le "I, I, I,...". Pourquoi montre-t-il de plus spécialement cette inscription à ce moment? Si on regarde bien, en anglais, l'écriture manuscrite de "1" est la même que celui du "I". Cela voudrait-il dire qu'en exposant son costume, le numéro 1 voudrait faire comprendre (avant qu'il ne retire son masque) au numéro 6 qu'il est bien le numéro 1? Cette inscription signifiant ainsi "Moi" plutôt que le chiffre 1?
Aussi, un peu avant que ne s'affiche sur l'écran le "Je ne veux pas me faire ficher, estampiller,..." on voit le numéro 1 se tourner avec sa boule de cristal vers le numéro 6. Seulement si on observe bien cet écran, on voit que le numéro 1 se retourne vers le prisonnier avant même que cet évènement se soit produit dans la pièce ! Une conclusion de cette dernière constatation serait pour l'auteur de nous montrer que le numéro 1 est omniscient. C'est possible. Mais réfléchissons sans toucher à la métaphore : cet écran (comme celui du numéro 2) peut retransmettre des vidéos enregistrées, comme il l'est montré plus tard avec la tirade du numéro 6 sur sa liberté. L'écran aurait-il donc pu afficher un enregistrement en montrant le numéro 1 se retourner vers le numéro 6 avant l'heure? Tout enregistrement implique une prise en caméra du passé. Cet enregistrement pourrait-il donc être un évènement que le numéro 1 ait déjà vécu? Le numéro 1 serait-il donc véritablement le numéro 6?
Dernière constatation : je n'avais pas remarqué la première fois mais quand Angelo Muscat rentre dans la maison du numéro 6 et que la porte s'ouvre d'elle-même avec un bruit caractéristique comme les portes au village, on voit qu'il est marqué "1" sur cette porte, ce qui nous fait comprendre que le prisonnier habite au numéro 1 de sa rue (et ce qui nous fait également nous poser d'autres questions...). De toute évidence ce "1" marqué sur la porte n'a pas été inscrit après la fuite du numéro 6 car dans l'épisode Many Happy Returns (Le Retour) il était déjà présent.
Je vous prie de bien m'excuser pour mes piètres talents en expression, alors n'hésitez donc pas à me poser des questions si certains points sont (très) mal expliqués.
Je n'ai pas parlé de mon analyse dans sa totalité, j'ai peur qu'elle vous en paraisse encore plus risible Laughing
Je termine sur une question : quelqu'un pourrait-il m'éclairer sur ce que sont les deux "camps" du village? J'ai pensé aux prisonniers et aux gardiens et à d'autres théories mais je ne suis sûr de rien. Serait-ce encore un point énigmatique de la série que nous ne pourrons jamais résoudre?
_________________
"Je ne veux pas me faire ficher, estampiller, classer ou déclasser puis numéroter! Ma vie m'appartient."
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
snarkhunter
Majordome
Majordome


Inscrit le: 11 Oct 2006
Messages: 305
Localisation: quelque part... parfois

MessagePosté le: 13 Juil 2010 15:28    Sujet du message: Répondre en citant

Tout univers carcéral oppose par définition deux "camps" : celui des gardiens et celui des prisonniers.

En termes d'espionnage, les "camps", ce sont les différents gouvernements pour lesquels des agents travaillent - et s'affrontent souvent. Sans parler du double ou triple jeu, de la possible trahison, etc.

Le problème du Village, c'est qu'il lève un doute d'une autre nature, plus perverse, en mélangeant constamment les deux notions : on a en effet une ambiguïté simultanée sur l'identité respective des prisonniers et des gardiens d'une part, et sur le camp auquel chaque habitant du Village appartient d'autre part. Et l'ambiance de paranoïa, savamment entretenue dans la série, joue alternativement sur l'un et l'autrre registre. Si ce n'était le cas, tous les enjeux disparaîtraient d'ailleurs aussitôt.

Point de vue qui n'engage que moi, bien évidemment...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums du rÔdeur et de The Prizenarnumber6 Index du Forum -> Qu'est-ce que ça veut dire ? Toutes les heures sont au format CET (Europe)
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Version Fr réalisée par : 2037 | Traduction par : Hélix

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 21579 / 279