Vers le site du rôdeur Forums du rÔdeur et de The Prizenarnumber6
Centre d'échange sur la série "Le Prisonnier"
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Je suis POUR

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums du rÔdeur et de The Prizenarnumber6 Index du Forum -> Vous en pensez quoi ?
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
PHIL
Conducteur de taxi
Conducteur de taxi


Inscrit le: 22 Juin 2005
Messages: 155

MessagePosté le: 30 Jan 2010 17:07    Sujet du message: Je suis POUR Répondre en citant

Dire qu’une série comme le remake 2009 du Prisonnier était attendue au tournant (en embuscade ?), surtout par les fans du feuilleton original, est une évidence. Le jeu des comparaisons est souvent de rigueur dans ce cas. Ceci est d’autant plus vrai quand il s’agit d’une série comme « le Prisonnier ».
Rien d’anormal à tout cela.
Notons cependant que dans ce jeux des 7 erreurs, qu’on aborde généralement pas les failles que pouvaient avoir l’original, préférant relever les faiblesses du remake.

L’une des grandes difficultés de cette version 2009 est de devoir tenir compte de tout ce qui a pu être dit et souvent interprété de manière plus ou moins fantaisiste autour de la série de McGoohan. Prenons par exemple le symbole du Rôdeur, cette boule blanche que tous les téléspectateurs assimilent au « Prisonnier ». En 1967, cet accessoire (un ballon sonde météo) est introduit en urgence, pendant le tournage, dans la cahier des charges en remplacement de la première version du Rodeur qui ne convient pas (un kart en forme de gâteau à la crème !). Des lors, sachant cela, il est assez amusant de lire toutes les interprétations qui ont été faites par la suite par les fans et les journalistes à son sujet !
Néanmoins, le remake 2009 doit tenir compte de toutes ces variations plus ou moins symboliques.
Le remake est donc truffé de clins d’œil à son modèle, tout particulièrement dans le premier épisode. Cela va de l’appartement du 93, copie conforme de celui de l’ancien numéro 6, à la tenue de ce même 93, en passant par le grand bi, la savoureuse scène de la carte géographique, la tasse qui saute sur une table, ou la lotus vue 1 seconde dans le générique du 5eme épisode. Un jeu de piste amusant mais qui n’apporte rien au récit. Un peu comme si il avait fallu contenter le fan de base…

Arrive ensuite le problème de traitement du personnage du numéro 6, ou plutôt « 6 », Jim Caviezel succédant à Patrick McGoohan. (au passage, souvenons nous que dans une interview à l’époque du film Braveheart, McGoohan souhaitait… Mel Gibson dans le rôle titre du numéro 6 ! On en rigole encore ! ! !).
En 2009, le numéro 6 n’est plus le même homme. Il ressemble davantage à l’homme ordinaire. A travers les thèmes et les situations abordés tout au long des 6 épisodes, il est celui qui cherche sa place dans la société, celui qui est vulnérable, qui a peur parfois , celui qui a des problèmes conjugaux, celui qui doute, celui qui cherche à exister par son travail. Ce prisonnier là nous renvoie, sur un sujet ou sur un autre, directement à notre image pour la plupart d’entre nous. Il n’est plus un « révolutionnaire » ou un « idéaliste » comme on pouvait le décrire en 1967. Il n’est plus cette image utopique à laquelle (par manque de modestie ? par facilité intellectuelle) on aimait bien s’identifier, sans pour autant changer quoi que ce soit dans notre quotidien… La révolte contre le système, c’est assez facile devant sa télé en bouffant des cacahuètes… Rien d’anormal néanmoins à vouloir s’identifier juste un instant à un héros.

Ceci dit, dans ce « remake », le numéro 6 ne se révolte pas : il n’est plus vraiment un numéro (on l’appelle « 6 » et non pas « numéro 6 »). Il cherche simplement à vivre, à exister, même s’il doit pour cela accepter les règles d’une société qu’il ne comprend pas vraiment. Il finit même par se marier sans trop savoir pourquoi (parcequ’on doit se marier pour réussir sa vie… ?), devient conducteur de bus, passe des vacances au club med local, et les personnes de sa famille s’extasient devant des feuilletons TV débiles. Bref que du quotidien…
Mais il rêve. (pour être exact, il est l’homme rêvé comme nous le démontrera le final de cette série).

Au milieu du désert, il rêve…
Il rêve de vagues, de mouettes, de vent…
Cela donne d’ailleurs l’une des plus belles scènes de ce remake : la découverte de l’océan au milieu du désert…
Un désert où il découvre un ancre marine, mais aussi les ruines d’une petite station ferroviaire liée à ses souvenirs d’enfance… Les ruines de l’enfance…

Dans l’épisode final, dans un plan sublime, il finira par découvrir une grande caisse enfuie dans ce désert, une caisse remplie d’oranges… Ces mêmes oranges qui roulent sur le sol après l’attentat à New York.
Dans cette même séquence, on « voit » une image qui apparaît une fraction de seconde : celle d’une mouette se transformant en avion. Et tout nous conduit alors aux deux immenses tours fantômes, que l’on découvre des le premier épisodes.
Ce remake est américain, et l’ombre des attentats du 11 septembre est bien présente.
Le terrorisme y apparaît clairement, frappant même au cœur du village. On pense également à cette scène où 6 est attaché au milieu du désert, une grenade entre les dents.
Une fois encore, ce remake s’inscrit dans notre époque, et n’est plus une série allégorique.

Ce remake est-il une série « engagée » ?
On n’y critique moins l’éducation ou la politique que dans l’original, par exemple.
On parle ici, entre autre, de la dérive de certains univers virtuels.
Prenons par exemple le jeu vidéo (bien réel) « les SIMS 3 », l’un des jeux les plus vendus au monde. Vous y menez la vie que vous souhaitez : habillement, relation, loisirs, travail, famille,… Tout y est parfait, et vous pouvez vous « évader » du quotidien. Bienvenue au Village.
Au Village, dans la série du Prisonnier, vous pouvez avoir un enfant si cela est impossible dans le réel (le fils « virtuel » du numéro 2), échapper à des souvenirs douloureux (le numéro 313)… Mais ceux qui pensent à votre confort d’esprit ne sont pas forcement animés par le soucis de votre bonheur….
Tout comme les jeux vidéos qui engrangent des bénéfices records, la société SUMAKOR, dans la série, est visiblement une multinationale puissante. Et elle vous aime ! Elle vous propose le rêve pour vous aider à fuir la réalité… Elle utilise à leur insu les existences des milliers de personnes pour que les rêves de certains puissent vivre. Elle créée un réseau d’informations, une toile sociale, à l’image de FACEBOOK, sur internet.

Pour info, FACEBOOK (qui a été racheté par Microsoft) a mis en place une communauté basculant de plus en plus dans l’univers virtuel à travers bon nombre de jeux débiles. Le dernier en date est de mettre en place des fermes virtuelles. Pour faire prospérer votre ferme, vous pouvez aller voler les légumes ou bestiaux d’un autre abonné sur FACEBOOK. Sauf si celui ci a sorti sa carte bleue et a payé bien réellement ( ! !) une option permettant d’avoir un chien virtuel pour protéger son potager ! ! ! Collision absolue entre le réel et le virtuel !

C’est aussi une idée géniale abordée dans ce remake : ce que l’on pense être des « flashback » tout au long des 6 épisodes sont en fait des éclats de la réalité ! Le rêve se nourrit littéralement du réel… Une notion bien illustré avec le récurant appel du numéro 2 : « inspirer et expirer ! davantage de village ! inspirer et expirer ! davantage de village»….
Et « inspirer et expirer », c’est tout simplement vivre…

On a fait beaucoup de commentaires sur le numéro 6 version McGoohan : il démissionnait pour une question de principe. Soit. Mais quel principe? Si l’on regarde bien le générique, McGoohan jette dans sa valise des prospectus et des images de voyages paradisiaques… Un monde de rêve ?
Les deux séries se rejoignent peut être au moins sur ce point.

Le remake 2009 pose bien d’autres questions, et à l’instar de la version d’origine, il faudra plus d’une vision pour essayer d’y répondre. « I know the answer » chantent les Beach Boys lors du générique final. Rien n’est moins sur.
Que penser de cette dernière image, 6 et 313, assis au milieu du désert ?
Le 6 pense t-il vraiment pouvoir mettre en place un meilleur village, sacrifiant 313 au passage pour cela ?
Ou est il simplement satisfait d’être enfin le seul maître à bord, devenant ainsi le nouveau petit dictateur local ? Beaucoup de révolutions ont finit ainsi, non ?

En tout cas, reconnaissons à cette nouvelle approche du « prisonnier » la qualité de pouvoir échanger des idées, des points de vue, entre nous après sa diffusion…
_________________
http://the-night-mirror.blogspot.com/
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
oscar
Majordome
Majordome


Inscrit le: 05 Juil 2005
Messages: 494

MessagePosté le: 31 Mar 2010 21:12    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour les numéros !
Bonsoir Phil

Finalement je suis pour ce feuilleton, il n’est pas sur la même ligne que l’œuvre de Patrick McGoohan…
Ce qui manque le plus à cette nouvelle série, c’est le coté baroque et hystérique…
Dommage…

Voila un texte écrit avant la diffusion de la nouvelle série du prisonnier
C’est amusant, j’avais imaginé 5 tours pour la nouvelle aventure
du prisonnier, qui était recrutée sur un concours.
Voila mon texte
.

« ASCENSEUR POUR REVEUR ! »

La réussite sociale : « Expression symbolique des discours de management et de propagande politique. »

« Alors, qu’est-ce la réussite sociale ? »

Elle est éphémère !
Aujourd’hui, elle s’appuie sur la corde de raide de la précarité.

Parait-il que pour grimper verticalement les échelons pyramidaux de la réussite sociale…
Vous avez « le fameux ascenseur social ! »

L’ascenseur : « Belle trouvaille métaphorique des décideurs ! »

Alors, avant de rentrer dans « la cage doré » de l’élévateur social.
Qui va vous conduire au firmament de votre victoire personnelle.
Mais au faites !
Où se situe ce pays, la ville, l’adresse du Building, sa raison sociale…
Où ?... mystère.

Tous ces renseignements sont inexistants à l’école, Internet,
non plus dans les pages jaunes des annulaires, ni même dans
le bottin bien informé des intellectuels.

Un fantaisiste prétend que ces renseignements se cacheraient dans des œuvres de fictions au cinéma et dans des livres.

Elles sont codées sous la forme symbolique de métaphore visuelle, accompagnée de quelques étranges répliques dans les dialogues d’acteurs.

Théorie fumante où fumiste?
Si la fiction dépasse la réalité, c’est que la réalité n’était qu’une pure fiction.

« La promotion sociale relève t-elle des jeux du hasard, des opportunités d’un renvoi d’ascenseur d’un parti politique où des rencontres pas si fortuites que ça ? »

Ho miracle !...vous le lambda enfin, vous avez rassemblé à la suite d’une recherche tous ces éléments.

Une obscure organisation, vous a même sélectionné en final avec un groupe de personnes, venant de divers horizon.
Tous les candidats sont réunis dans le grand hall d'accueil d’une immense tour…

Vous êtes en train de regarder fixement sur le bouton rouge d’appel de l’ascenseur.
Celui arrive au rez-de-chaussée s’ouvrant sur une charmante hôtesse d’accueil, accompagné d’un manageur excentrique.

Au premier étage, ils vous feront passer le dernier « test numérique » du genre du maillon faible avant de repartir dans les étages supérieurs.

Difficile épreuve pour vos nerfs !
Être sur la dernière ligne vertical de votre future réussite sociale.
Tout va très vite…
L’euphorie vertigineuse de l’ascension grise le groupe des candidats.

Certains seront déposés en urgence à des étages inférieurs…
Ne supportant pas l’énorme pression de l’ascension.

Ori est arrivé seul au dernier étage de sa future tour d’ivoire
Comme le milliardaire américain Howard Robard Hughes

Vu d’en haut, le monde d’en bas Ori vous parait subitement misérablement insignifiant…
Pathétique fourmis ridicules et leurs basics instinct de survivre.

De votre forteresse, le monde vous appartient Mr Ori…
Vous êtes « le nouveau élu » maître absolu du sanctuaire.
Les quatre autres tours vous appartiennent.
Tour des Temps
Tour des Lois
Tour des Nombres
Tour des Lettres.

Subitement vous ressentez comme une angoisse, au bruit du démarrage l’ascenseur, qui redescend à toute allure vers le
planché des vaches, prendre le futur NUMERO 2….

Il vient pour vous délocaliser Mr Ori de votre perchoir de rêveur….

oscar
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mori
Numéro 2
Numéro 2


Inscrit le: 07 Sep 2005
Messages: 941
Localisation: dernier habitant du Village

MessagePosté le: 28 Déc 2014 09:54    Sujet du message: Répondre en citant

pas beaucoup de réponses à ces longs développements. "I know the answer". eh ! bien, je m'en vais vous la donner la réponse ultime. si vous voulez bien me croire, n'étant pas english, n'en déplaise à Oscar, je suis Mr. Ori, qui en french donne M. Ori. les plus perspicaces d'entre vous auront synthétisé en Mori. faites gaffe à vos fesses ! Twisted Evil
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
snarkhunter
Majordome
Majordome


Inscrit le: 11 Oct 2006
Messages: 308
Localisation: quelque part... parfois

MessagePosté le: 28 Déc 2014 13:45    Sujet du message: Re: Je suis POUR Répondre en citant

PHIL a écrit:
L’une des grandes difficultés de cette version 2009 est de devoir tenir compte de tout ce qui a pu être dit et souvent interprété de manière plus ou moins fantaisiste autour de la série de McGoohan.

Oui... et surtout pour tenter de s'en éloigner autant que possible !
On sent que les auteurs ont simplement souhaité conserver une thématique générale pouvant évoquer la série originale, tout en prenant autant de distance que possible d'avec son concept.

Pour moi, il ne s'agit pas seulement d'une mise "au goût du jour" (... dont il serait d'ailleurs bien difficile de déterminer le parfum !), mais plutôt d'une transposition moderne de ce qui est un mythe. Et ce, en jouant, tout comme la série de 1967, sur certaines des peurs viscérales des êtres humains "sociaux" : peur de la privation de liberté, peur de la manipulation, peur du rejet par la Communauté, peur de la perte de son identité, etc.

Effectivement, le recours à des univers virtuels qui n'existaient pas dans les années 60 (à part sous forme de rêve, naturels ou induits, ou de projections mentales artistiques) est une nouveauté importante et n'est possible que grâce à l'évolution technologique ; en particulier celle de ces dernières années. La littérature de l'imaginaire portant sur les "réseaux" est désormais abondante. Le cinéma lui aussi en a fait bon usage.

Mais je persiste à déplorer, et je ne suis certainement pas le seul, qu'on ait jugé indispensable de prétendre s'inscrire dans la continuité du "Prisonnier", quand il est évident qu'on en est aussi éloigné que possible. Et il ne suffisait pas de substituer "6" à "Numérox Six" pour réussir la métamorphose.

La série de 2009 me semble se suffire à elle-même : elle aborde des questionnements intéressants, et sous un angle suffisamment original pour ne pas avoir besoin de se justifier par une référence à celle qui l'a précédée.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
snarkhunter
Majordome
Majordome


Inscrit le: 11 Oct 2006
Messages: 308
Localisation: quelque part... parfois

MessagePosté le: 26 Avr 2015 08:50    Sujet du message: Répondre en citant

Un premier message bidon sur le forum avec un lien répété trois fois dans la signature, pas mal tout de même !

J'ai d'ailleurs constaté que les spammeurs avaient désormais tendance à essayer (très maladroitement) de ne pas se faire repérer de façon trop immédiate en publiant des messages donnant les apparences d'une réponse cohérente au fil sur lequel ils sont postés. Des messages à caractère très généraliste qui peuvent donner l'illusion à quelqu'un qui les lirait en diagonale d'être réellement liés au sujet du débat. Comme un horoscope, quoi !

Pour le reste, cela n'est jamais que du spamming de bas de gamme.

Je me dis que le modérateur pour ce genre de message et de profil devrait toujours s'appeler "Molly".

... Pourquoi ? Parce que Molly Bán, bien sûr ! Laughing
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mori
Numéro 2
Numéro 2


Inscrit le: 07 Sep 2005
Messages: 941
Localisation: dernier habitant du Village

MessagePosté le: 27 Avr 2015 08:30    Sujet du message: Répondre en citant

snarkhunter a écrit:
[...]

Je me dis que le modérateur pour ce genre de message et de profil devrait toujours s'appeler "Molly".

... Pourquoi ? Parce que Molly Bán, bien sûr ! Laughing

je me dis plutôt que Wagner serait mieux placé. Razz
l'administrateur a dû prendre la nationalité néerlandaise. Laughing
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
snarkhunter
Majordome
Majordome


Inscrit le: 11 Oct 2006
Messages: 308
Localisation: quelque part... parfois

MessagePosté le: 27 Avr 2015 18:16    Sujet du message: Répondre en citant

Mori a écrit:
je me dis plutôt que Wagner serait mieux placé. Razz

... Pas sûr. Pour ma part, j'adore l'odeur du troll rôti (au napalm) au petit matin ! Laughing
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mori
Numéro 2
Numéro 2


Inscrit le: 07 Sep 2005
Messages: 941
Localisation: dernier habitant du Village

MessagePosté le: 04 Avr 2016 19:25    Sujet du message: Répondre en citant

1967 : on croit encore au progrès, progrès qui passe par le technologique et le scientifique.

2009 : on veut de l'ordre, de la morale et de l’aseptisé.
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums du rÔdeur et de The Prizenarnumber6 Index du Forum -> Vous en pensez quoi ? Toutes les heures sont au format CET (Europe)
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Version Fr réalisée par : 2037 | Traduction par : Hélix

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 21712 / 279