Vers le site du rôdeur Forums du rÔdeur et de The Prizenarnumber6
Centre d'échange sur la série "Le Prisonnier"
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Quelle morale retenir du "Prisonnier" ?
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums du rÔdeur et de The Prizenarnumber6 Index du Forum -> Qu'est-ce que ça veut dire ?
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
James West
Démissionnaire
Démissionnaire


Inscrit le: 05 Fév 2003
Messages: 1

MessagePosté le: 07 Fév 2003 04:37    Sujet du message: Quelle morale retenir du "Prisonnier" ? Répondre en citant

Que dire du Prisonnier, un si vaste sujet ? Je suis né en 1966, et je me souviens l' avoir vu pour la première fois en 1976, un samedi je crois, pendant ou après la fameuse émission "Samedi est à vous". A l' époque, c' est bien sûr le rôdeur qui m' avait marqué, ainsi que la grille qui claque à la fin de l' épisode. A dix ans, on ne peut pas saisir grand chose de plus, et j' avoue sans honte que ma passion télévisuelle allait plus volontiers vers "Les mystères de l' ouest", "Les envahisseurs", "Cosmos 1999" ou les dessins animés de Hanna-Barbera, entre autres...
Je ne me souviens plus à la suite de quoi j' ai commencé à réfléchir en profondeur sur cette série ( lecture, rediffusion ? ), mais la vision que j' en ai a évolué très clairement entre les deux fois ou je l' ai regardée dans son "intégralité", la première en 1984, la seconde en 1991. Rien d' étonnant à celà, puisque dans le même temps ma vision de la société avait elle aussi évolué : d' homme de gauche enthousiaste et sûr d' un avenir "rose", j' étais devenu résigné, me contentant d' observer avec de moins en moins de révolte (du moins "extérieure") les reculs et les dérives d' un monde qui ressemblait de plus en plus au Village, tant dans ses comportements individuels que collectifs. Et que dire, oui , que dire douze ans plus tard ? Presque rien, il suffit d' allumer la télévision et de regarder... Peut-on oser dire que le contenu des journaux télévisés (ainsi que leurs présentateurs-marionnettes-profiteurs) et ce que l' on appelle pudiquement la "télé-poubelle" (que presque tout le monde regarde malgré cette appellation, et pas seulement au "second degré", comme beaucoup s' en vantent...) va plus loin que la vision pourtant cauchemardesque de Mc Goohan ? J' ose ! Car si au Village l' oppression est patente à défaut d' être vraiment combattue (sauf d' un seul), dans notre monde, du moins dans sa partie "occidentale", elle se cache et ne veut pas dire son nom. C' est notre numéro 1 à nous, et sa principale victoire consiste à ce qu' il y ait aujourd' hui plus de N° 2 que de N° 6, en clair plus de complices (conscients ou non, ces derniers étant à mon avis les plus "efficaces" et les plus "utiles", puisque n' étant pas susceptibles de se révolter contre un système somme toute confortable autant que soporifique) que de réfractaires, qui de toute façon ne peuvent s' en sortir que par " l' individualisme" (je préfère l' expression "introspection personnelle", moins péjorative, mais bon...) sans pouvoir remettre en cause l' ordre établi, comme la série le montre.
Alors "quoi" ? Qu' est-ce que cette oppression, qui est notre numéro 1 ? La "World Company", ça vous convient comme résumé ? Non ? Ah bon, je croyais...
A partir de ce postulat, il est difficile de faire un parallèle avec la série, puisqu' à l' époque le pouvoir politique semblait encore avoir le dessus sur le pouvoir économique (illusion ?), ce qui expliquerait pourquoi Mc Goohan se soit attaqué au premier avec juste véhémence, sans mettre le doigt sur le second. Mais je vais toutefois essayer...
Pour moi, la "World Company" ne représente pas seulement quelques multinationales connues ou non, elle englobe toutes les entreprises (et parfois même certaines administrations, un comble !) qui ont érigé le profit comme une fin en soi, et non comme un moyen de contribuer au bien commun, sous quelque forme que ce soit. Que ce soit clair, pour moi le profit n' est pas le Mal, mais comme bien des concepts il a été perverti, l' Homme ne sachant toujours pas ce qu' est la modération, ce malgré 8000 ans d' histoire jalonnés de drames en tous genres.
Donc, ce conglomérat composé de l' écrasante majorité des entreprises occidentales forme notre numéro 1, et là où je rejoins la vision de Mc Goohan, c' est quand j' affirme qu' il représente notre "face cachée", en ce sens que nous, en tant que société ou individu, avons laissé s' établir de façon plus ou moins complice ce pouvoir oppresseur de l' argent-roi, et qui je le crains ne pourra pas être renversé comme l' ont été le fascisme ou le communisme soviétique, tout simplement parce que nous sommes presque tous devenus des N° 2 par le simple fait de travailler (ou de postuler) dans des entreprises n' ayant que le profit pour seule philosophie (pour ma part je travaille à La Poste, et comme depuis quelques années déjà elle a décidé de faire sienne cette philosophie, je ne me mets pas au-dessus des autres. J' aimerais pouvoir...).
Qui plus est, nous avons quasiment tous en nous cette volonté parfois incontrôlable d' amasser le plus de biens et de richesses possibles, sans se soucier de ce qui est vraiment utile ou pas (je ne dis pas "indispensable", je ne suis pas minimaliste ou rétrograde), aidés en celà par cette formidable machine à décérébrer qu' est la publicité (autre sujet absent de la série, mais il est vrai qu' en 1967 seuls les USA étaient déjà parvenus à un niveau critique...), dont nous sommes tous complices, que ce soit en la faisant, en la regardant ou en en profitant.
En conclusion, je dirais que tout comme le N° 1 est à l' image du N° 6, notre société est le reflet de nos défauts individuels, le profit pour le profit se faisant l' écho de notre désir d' accumuler pour accumuler, d' acheter pour acheter, de gagner plus pour gagner plus.
Mais là ou notre monde surpasse le Village, c' est lorsqu' il érige en valeur positive cette fameuse "face cachée" ! Jusqu' au début des années 80, les notions de profit improductif ou d' enrichissement rapide étaient recouverts à juste titre du voile de la suspicion. Mais depuis quelques années, la tendance s' est radicalement inversée, et désormais on porte aux nues des escrocs notoires ou des criminels avérés (mais non condamnés, ça casserait le si fragile et sacro-saint "moral des entreprises"...) dont la seule "gloire" a consisté à accumuler biens et richesses jusqu' à plus soif... Et le problème, c' est que justement il n' y a pas de "plus soif" ! Toujours plus, telle est la devise du Village planétaire : enrichissez-vous, consommez, accumulez, c' est bien, et de toute façon c' est un ordre ! Et si la planète doit en crever, tant pis, au moins on en aura bien profité !
Je sais, le tableau que je dresse est particulièrement sombre, d' aucuns diront qu' il est partisan... Mais au moins je choisis clairement mon "camp", même si je suis contre ma volonté impliqué dans le système qui nous opprime tous "de gré ou de force". Et c' est peut-être là qu' est la morale du "Prisonnier" : garder coûte que coûte son libre-arbitre et sa conscience, quoi qu' il puisse nous en coûter dans un monde ou "trop" d' honnêteté peut nuire, briser ou même tuer. J' ose espérer malgré tout que l' Homme saura se sortir de cette ornière (mais "comment" ? Voilà une autre question qui détruirait à coup sûr le Général, même équipé d' un processeur de dernière génération ! ) et que l' avenir de notre espèce sera plus proche de l' univers d' une autre série que j' aime beaucoup : "Star Trek : The Next Generation". Bonjour chez vous !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jfr
Villageois
Villageois


Inscrit le: 08 Déc 2002
Messages: 98
Localisation: Quelque part au large de la côte marocaine

MessagePosté le: 07 Fév 2003 11:12    Sujet du message: Répondre en citant

Très intéressante analyse, à laquelle je n'ai rien à redire, et même rien à ajouter, si ce n'est:
"Questionnez-vous vous-même"
ce que tu fais très bien, James West... Wink
_________________
Le parfum du jour est fraise.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Flocon
Invité





MessagePosté le: 19 Aôu 2004 09:15    Sujet du message: Répondre en citant

la morale du Prisonnier est que la seule vraie liberté ne se trouve que dans la fuite éternelle c-à-d dans la mort.
La mort semble d'ailleurs la seule échappatoire aux systèmes concentrationnaires qu'ils soient nazis,communistes ou "villageois".
Le pouvoir est également libérateur car c'est en cherchant à connaître qui est le N°1 et qui dirige le système que le N°6 cherche à se libérer.
Le Savoir est aussi une manière de se libérer, si vous cherchez des renseignements vous finirez par connaître ce qui vous opprime et vous pourrez prendre vos distances par l'individualisme.
Le Pouvoir, le Savoir, la Mort , voilà les thèmes récurrents du Prisonnier.
A titre personnel, étant issus de la classe moyenne je n'ai jamais cru au socialisme ni à quelque système que ce soit et mais j'ai toujours eu conscience qu'étant à l'abri du besoin ,grâce à l'argent de mes parents,seul le pouvoir que l'on peut grapiller préserve la liberté individuelle.
Si vous êtes riche , on vous foutra plus facilement la paix que si vous êtes pauvre; si vous êtes un bon bourgeois , on respectera plus vos droits que si vous êtes un clochard.
L'argent donne du pouvoir et c'est ce pouvoir partagé qui préserve ma liberté.
Le Prisonnier paie sa liberté au prix de l'individualisme c-à-d au prix de l'égoïsme et de l'irresponsabilité: il démissionne et abandonne ses responsabilités d'agent secret et sa défense des intérêts de sa nation et de son service pour être libre.
Il est libre mais le fait au prix de la liberté de ceux qu'il a cessé de défendre, de son pays et de son service, par sa démission.
Si le Prisonnier n'avait pas démissionné, il n'aurait pas été expédié au village et en s'intégrant au système tout en s'emparant de leviers du pouvoir il aurait pu se construire sa propre aire de liberté.
Je pense donc que la seule liberté qu'un homme responsable puisse s'accorder est celle que la conquête de droits et de pouvoir sur le système puisse lui faire gagner.
Il faut combattre pour acquérir et préserver une parcelle de pouvoir suffsante pour l'utiliser pour se libérer des autres et se préserver des atteintes de ses droits à la liberté.
Revenir en haut
Karkaroth
Briseur de tasses
Briseur de tasses


Inscrit le: 08 Oct 2004
Messages: 7
Localisation: Doomstadt, Latveria

MessagePosté le: 08 Oct 2004 09:36    Sujet du message: " Quelle farce !!! " Répondre en citant

Au risque de paraître méchant, je pense qu'il faut être un numéro pour chercher une morale au Prisonnier, série qui invite plus à l'introspection qu'à l'adhésion pure et simple à une doctrine toute faite...

Il est de fait vain de tirer une morale de ce qui se pose d'abord comme une série destinée à secouer et à réveiller son auditoire (cf. le dernier épisode tout de même...).
_________________
" Ceux qui rêvent éveillés ont connaissance de mille choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis. " E. A. Poe
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Michka
Gardien
Gardien


Inscrit le: 12 Mai 2004
Messages: 164
Localisation: Quelque part en Sibérie...

MessagePosté le: 15 Oct 2004 11:05    Sujet du message: 'ttention il mord... Répondre en citant

Wow comme tu y vas Karkaroth... Moi je m'en remets plutôt à jfr :
Citation:
Très intéressante analyse, à laquelle je n'ai rien à redire, et même rien à ajouter, si ce n'est:
"Questionnez-vous vous-même"

Chacun est libre, me semble t'il de voir dans cette série ce qu'il croit devoir y voir... c'est la vie après tout !!! C'est l'idée de la série après tout...
_________________
" Je t'écouterais de trois oreilles, si je les avais. " William Shakespeare, Mac Beth, IV, 1...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Inspecteur Clouseau
Numéro 2
Numéro 2


Inscrit le: 14 Mai 2004
Messages: 616
Localisation: Sous le chapeau

MessagePosté le: 20 Oct 2004 22:48    Sujet du message: Répondre en citant

Michka a écrit:
Chacun est libre, me semble t'il de voir dans cette série ce qu'il croit devoir y voir...


Merci cher Micka de reprendre une de mes conclusions dans un post sur le dernier épisode de la série. Toute la gloire m'en revient, je tire la couverture allégrement à moi, rien qu'à moi...

Toute réponse à ce post serait une preuve de jalousie caractérisée. Non mais.
_________________
A la poursuite du Phantom...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Michka
Gardien
Gardien


Inscrit le: 12 Mai 2004
Messages: 164
Localisation: Quelque part en Sibérie...

MessagePosté le: 22 Oct 2004 07:22    Sujet du message: Rendre à Clouseau ... Répondre en citant

Citation:
Michka a écrit:
Chacun est libre, me semble t'il de voir dans cette série ce qu'il croit devoir y voir...


Merci cher Micka de reprendre une de mes conclusions dans un post sur le dernier épisode de la série. Toute la gloire m'en revient, je tire la couverture allégrement à moi, rien qu'à moi...

Toute réponse à ce post serait une preuve de jalousie caractérisée. Non mais.



Sitôt rescussité, sitôt caustique... Certes, certes, vous postâtes de forts intéressants messages quelque part sur ce forum mais je n'en pense pas moins ce qui figurait plus haut et je vous tiens en si haute estime que je n'oserais faire preuve d'aucune véléité ni d'aucune jalousie à votre égard, mon cher. Fussiez-vous frileux que vous ne tirâtes pas plus promptement la couverture à vous...

Toujours est-il que, l'heure étant aux redites et au gâtisme précoce, au risque une nouvelle fois d'enfoncer des portes ouvertes, noter bien ma propre conclusion, distingué détective et amis prisonniers du Prsonnier :

Citation:
Michka a écrit:
Chacun est libre, me semble t'il de voir dans cette série ce qu'il croit devoir y voir...


J'ai bien écrit "ce qu'il croit devoir y voir" (non ce n'est pas l'écho je me répète car, paraît-il, c'est un impondérable de la pédagogie, à voir...). D'où le foisonnement d'idées, d'interprétations de la part des "fans".

Le Numéro Six, plus qu'un exemple à suivre, est davantage le porteur d'un prisme déformant, d'une espèce de miroir déformant en fait tourné vers le spectateur et son monde.

Divers épisodes pointent les travers de la société à travers une critique acerbe du système éducatif, de la soi-disant démocratie, des rapports entre individus ... L'humour est un élément fondamental de la série à mon sens et les fans parfois trop sententieux semblent l'oublier !!!

Le Village lui-même semble construit sur l'idée de décalage, c'est pourquoi il apparaît si anachronique et fantasque. La série est pour le moins dépaysante !!! L'idée de dépaysement habite les ultimes épisodes de la série (L'impossible Pardon, Musique douce ou La Mort en Marche voire Il était une fois...) où le Village s'efface quelque peu préparant sa deconstruction dans le dernier épisode.

Pour le dernier épisode, Mc Goohan (le Numéro Six ?) tourne son miroir déformant vers sa propre création et sa propre série afin d'offrir en un final apocalyptique une vraie-fausse conclusion à la série. Le spectateur n'est plus qu'un simple spectateur !!! Il croyait découvrir le fin mot de l'histoire mais il n'y en a pas !!! Quelqu'un a un jour écrit quelque part (Clouseau dans le château de Aaarghh ?) que cette série était l'un des rares programmes télévisés qui pousse à la réflexion et à l'introspection même (et surtout) quand le poste de télévision est éteint !!! C'est tellement vrai et tellement rare pour une "vulgaire" série télévisée...

Alors rendons à Clouseau ce qui est à Clouseau : Gloire à Clouseau et vive le camembert Pouêt Pouêt et l'inventeur du verre baveur !!! La série n'est pas une doctrine-clefs-en-main ou une quelconque religion toute faite, c'est une invitation à la réflexion. De là à y plaquer des concepts philosophiques ou métaphysiques, il y a un pas que l'on peut choisir de franchir ou non. Quant à évoquer une morale pourquoi pas mais bon...

Mais je radote, je radote... Ne consommez pas bêtement cette série et réfléchissez que diable !!!
_________________
" Je t'écouterais de trois oreilles, si je les avais. " William Shakespeare, Mac Beth, IV, 1...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Inspecteur Clouseau
Numéro 2
Numéro 2


Inscrit le: 14 Mai 2004
Messages: 616
Localisation: Sous le chapeau

MessagePosté le: 22 Oct 2004 17:09    Sujet du message: Répondre en citant

De la logique, de la logique... et de l'intuition !

Est-ce appliquable à cette série ?
_________________
A la poursuite du Phantom...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Michka
Gardien
Gardien


Inscrit le: 12 Mai 2004
Messages: 164
Localisation: Quelque part en Sibérie...

MessagePosté le: 29 Oct 2004 06:43    Sujet du message: Logiquement illogique ... Répondre en citant

De la logique ? Qui parle de logique ? Vous Clouseau ?

Ah oui... Au fait, au fait !!!

C'est alimentaire mon cher Clouseau, alimentaire... J'ai l'intuition que quelque chose m'a échappé cependant...



Logiquement illogique telle est cette série !!!
_________________
" Je t'écouterais de trois oreilles, si je les avais. " William Shakespeare, Mac Beth, IV, 1...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Inspecteur Clouseau
Numéro 2
Numéro 2


Inscrit le: 14 Mai 2004
Messages: 616
Localisation: Sous le chapeau

MessagePosté le: 29 Oct 2004 09:05    Sujet du message: Répondre en citant

Merci de mettre en lumière le fond de mon propos...

Cependant chaque chose a sa propre logique, même si on ne la comprend pas lorsque l'on ne partage pas cette logique ou que l'on y est point initié, voire lorsqu'elle n'a pas été découverte... C'est à partir de ce moment de l'iilogisme pour le référenciel. L'intuition peut nous aider à y voir plus clair...

Le dernier épisode bouscule les convenances en n'ayant pas de fin "logique"... Alors ayons un peu d'intuition !

Que celui qui a des yeux pour entendre parle et que celui qui a des oreilles pour sentir voit !!!
_________________
A la poursuite du Phantom...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forums du rÔdeur et de The Prizenarnumber6 Index du Forum -> Qu'est-ce que ça veut dire ? Toutes les heures sont au format CET (Europe)
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Version Fr réalisée par : 2037 | Traduction par : Hélix

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 34670 / 279